Regions Hainaut

Football : Pas de fusion entre les Francs Borains et le Royal Albert Quévy-Mons !

Le Royal Francs Borains, champion de D2 Amateurs, ne veut plus d'une fusion avec le Royal Albert Quévy-Mons et enterre donc le projet de grand club de la région montoise...
11 avr. 2020 à 13:32 - mise à jour 11 avr. 2020 à 13:32Temps de lecture2 min
Par Lise Burion

L’idée de créer un grand club d’élite de la région montoise en regroupant les forces avait de l’allure. Mais elle restera au stade de projet : les Francs Borains ont en effet dit "non" à la fusion avec le Royal Albert Quévy-Mons. Des discussions étaient en cours depuis le mois de février entre les deux clubs et les représentants politiques, les ambitions étaient claires, l’aboutissement semblait proche et la date butoir du 15 avril connue de tous. Mais les Francs Borains disent stop.

Dans un communiqué sur son site internet, la direction boraine indique que le Conseil d’Administration s’est réuni en urgence vendredi et a pris la décision irrévocable de mettre fin au projet, en pointant du doigt les responsables politiques montois : "le RFB […] a eu comme leitmotiv dans les négociations de ne pas s’engager définitivement sans des garanties formelles et écrites du monde politique, et plus particulièrement de la Ville de Mons. Privilégier et sauvegarder à tout moment les intérêts supérieurs du RFB a toujours été le mot d’ordre de ses dirigeants. Or, force est de constater que depuis plusieurs jours, certaines promesses verbales ont été revues à la baisse dans les faits, ce qui a eu pour effet de rendre le futur projet beaucoup moins fiable, mais aussi de rompre la relation de confiance entre les parties." La Ville de Mons avait pourtant indiqué que la création d’un grand club à dimension régionale faisait partie de son programme de législature…

Les Francs Borains ne remettent par contre visiblement pas en cause leurs interlocuteurs directs au sein du club de Mons-Quévy, ils les remercient même du travail de préparation et des discussions sainement menées jusqu’ici en toute transparence.

Un nouveau projet déjà dans les esprits borains

Champions de D2 amateurs, les Francs Borains doivent évoluer à l’échelon supérieur la saison prochaine (ils ont obtenu la licence nécessaire mais doivent néanmoins réaliser quelques aménagements de leur stade et de sa capacité de sécurité) et n’abandonnent surtout pas l’idée de proposer un nouveau projet sur le site de Boussu. Mais ce nouveau projet "motivant et dynamique", selon les termes du communiqué, ne passera pas par une fusion. Les dirigeants annoncent plutôt la création imminente d’une société d’investissement qui permettrait aux supporters et "à tout un chaque de devenir actionnaire" du club. Le Conseil d’Administration borain promet de transmettre prochainement des informations complémentaires.

De son côté, le Royal Albert Mons-Quévy a pris acte de la décision unilatérale du RFB et se réunit en urgence par vidéoconférence ce samedi pour se positionner. Le club montois est assuré de sa place en D3 amateurs et pourrait donc toujours y évoluer la saison prochaine, mais le "stop" au projet de fusion aura aussi une répercussion sur l’avenir d’autres clubs d’échelons inférieurs, qui espéraient pouvoir monter par effet domino.

Loading...

Articles recommandés pour vous