Belgique

Flandre: interdiction d'abattre sans étourdir dans les abattoirs temporaires

Flandre: interdiction d'abattre sans étourdir dans les abattoirs temporaires
12 sept. 2014 à 17:41 - mise à jour 13 sept. 2014 à 11:05Temps de lecture1 min
Par Belga News

L'an dernier, 22 000 animaux ont été abattus dans environ 57 abattoirs provisoires en Flandre. Ces abattoirs sont mis en place durant la période de la Fête du Sacrifice, lorsque les musulmans abattent un mouton rituellement.

L'Europe autorise les abattages d'animaux non étourdis mais uniquement dans un abattoir reconnu.

"Depuis un mois, la Flandre est compétente pour le bien-être animal C'est le moment de prendre nos responsabilités pour mettre fin à cette infraction permanente à la législation européenne", explique Ben Weyts.

La fête du Sacrifice 2014 n'est pas concernée par la nouvelle législation flamande. "Les préparatifs sont déjà bien avancés. Une introduction soudaine de l'interdiction aurait causé le chaos vu que tous les animaux ont déjà été achetés et que les abattoirs reconnus ne pourront pas traiter plus de 20.000 animaux supplémentaires dans un court laps de temps", précise le ministre. Mais à partir de 2015, les abattages rituels devront se faire dans des abattoirs reconnus ou faire place à une alternative.

L'organisation de défense des animaux Gaia s'est réjouie de la décision du ministre d'interdire les abattages d'animaux non étourdis dans les abattoirs temporaires. "C'est une étape importante. Mais, la souffrance des animaux non étourdis n'est pas encore quelque chose de résolu", souligne Michel Vandenbosch, président de Gaia.

Gaia espère que la Wallonie et Bruxelles suivront. Si les deux autres régions ne vont pas dans ce sens, Gaia envisage une procédure juridique.

Belga

Plus d'abattoirs temporaires en Flandre

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Cureghem: des députés bruxellois visitent l'antre des abattoirs

Regions

Plusieurs milliers de personnes manifestent à l'appel de GAIA

Belgique