Fin de la "grève de Noël" dans les prisons bruxelloises

25 déc. 2021 à 15:59Temps de lecture1 min
Par Belga

La "grève de Noël" organisée dans les prisons bruxelloises s'est achevée comme prévu samedi matin. Les syndicats restent toutefois amers car leur protocole n'est toujours pas respecté et aucun accord n'a encore été trouvé avec la direction.

La grève dans les prisons de Saint-Gilles, Forest et Berkendael avait débuté le 23 décembre à 22h00 pour s'achever ce 25 décembre à 6h00. Les syndicats dénoncent le fait que les mesures convenues en novembre dernier dans un projet de protocole n'aient pas encore été implémentées.

Celles-ci portaient sur des avancées relativement mineures pour les travailleurs, comme la possibilité d'avoir une demi-heure de table en commun.

Conditions compliquées

"Après plusieurs réunions, nous avons décidé de revoir nos exigences pour n'en exprimer une seule: adapter notre travail en fonction du personnel présent", explique Stijn Van den Abeele, du syndicat libéral flamand pour les services publics, VSOA.

"A Forest, la prison qui est dans le plus mauvais état, une aile entière comptant 70 détenus doit faire avec un unique WC de chantier car toutes les canalisations sont bouchées. Ce WC n'est vidé qu'une fois par semaine. A Saint-Gilles, une aile entière est privée de douches et nous demandons qu'on y envoie des unités mobiles. Avec l'ouverture prochaine de la prison de Haren, l'administration 'entend investir qu'un minimum. Mais c'est le bien-être des détenus et des gardiens qui est ici en jeu".

Les syndicats réclament dès lors à présent que leur travail soit aménagé en fonction du personnel présent, et ce jusqu'au déménagement vers la nouvelle prison de Haren, au nord-est de Bruxelles, prévu en septembre prochain.

Articles recommandés pour vous