Regions

Fin d'un café punk: le "DNA" ferme ses portes

Un autre bar bruxellois mord la poussière: le "DNA" ferme ses portes
09 juil. 2012 à 15:20 - mise à jour 09 juil. 2012 à 19:27Temps de lecture1 min
Par Belga News

D'après les exploitants, le propriétaire refuse de renouveler le bail de l'établissement. Les gérants ont signé lundi un aveu de faillite, ne supportant plus le poids financier de la procédure judiciaire. Celle-ci a duré sept mois avec un ancien associé et la propriétaire qui prétextent une mauvaise gestion.

Julie affirme que ces arguments sont "fallacieux" et dénonce, pour sa part, un harcèlement qui serait allé jusqu'à un braquage armé en fin de service et une plainte anonyme pour maltraitance sur son enfant il y a quinze jours. Les associés qui vont se marier en novembre ont préféré renoncer plutôt que de voir leur famille inquiétée.

"Nous avons acheté ce bar, il y a deux ans, le double du prix proposé par Redbull, précise Julie. Le DNA est l'un des derniers lieux de Bruxelles où la culture dite alternative peut s'exprimer librement. Je crains que les artistes de nos scènes rap et électro ne trouvent plus à s'exprimer. J'ai honte de porter la responsabilité de la fermeture d'un bar qui existe depuis presque 30 ans." En hiver, les gérants prêtaient leur lieu au Samu Social.

Explications fallacieuses, pour le propriétaire

L'avocat du propriétaire réagit ce lundi soir estimant que ce sont les informations données par les exploitants qui méritent le terme "fallacieux" et explique qu'il n'y a pas eu refus de renouveler le bail.

Il dit par contre avoir introduit une procédure en justice pour mettre fin au contrat le liant au DNA suite à des loyers et charges impayés ainsi que l'absence de garantie locative et d'assurance. Cette procédure a abouti le mois dernier à la résolution du contrat de bail.

Cette fermeture intervient après celles pour des raisons à peu près similaires (faillite ou bail) de plusieurs cafés emblématiques du centre de Bruxelles comme Les Postiers, le Kafka (qui vient de rouvrir après deux mois) et le Monk (qui devrait rouvrir sous peu).

Avec Belga

Articles recommandés pour vous