RTBFPasser au contenu
Rechercher

High tech

Films et séries : petit tour d’horizon des services de streaming disponibles en Belgique

16 avr. 2020 à 11:00Temps de lecture6 min
Par Anthony Mirelli

Notre pays accueille une multitude de plateformes de streaming, proposant des films, des séries, de la musique ou des jeux vidéo. Alors en cette période de confinement, propice à la découverte, voici un récapitulatif des offres disponibles sur notre territoire. À commencer par les films et les séries.

Cinéma et séries

Car oui… il n’y a pas que Netflix dans la vie, bien que le service qu’on ne présente plus (au point de quasiment devenir synonyme de streaming) domine encore et toujours le marché. 

Amazon Prime Video

À ses côtés, on retrouve des offres toutes aussi intéressantes, comme Amazon Prime Video, qui dispose d’un catalogue de spectacles d’humour français, mais également de productions maison, moins connues que les créations Netflix malgré leur qualité (citons notamment la récente série Tales from the Loop, The Boys et l’excellente et trop courte série Fleabag, ou Wonderstruck et The Report du côté des films). Prime Video coûte 5,99 euros par mois ou 49 euros par an et est accessible à la fois sur smartphone, tablettes, Apple TV et Google Chromecast.

Apple TV+

Capture Apple TV

Plus récent, et donc disposant logiquement d’un catalogue moins fourni, on retrouve Apple TV+, la plateforme de streaming d’Apple. Au programme, des séries comme The Morning Show, avec Jennifer Aniston et Steve Carrell, l’anthologie Little America ou le thriller Servant produit par M. Night Shyamalan. Apple TV+ est disponible sur une multitude d’appareils (la liste complète est à retrouver par ici) et n’est donc pas limité aux produits Apple. Quant au prix, il est de 7,99 euros par mois après une période d’essai de 7 jours. De plus, Apple offre un an d’abonnement à l’achat d’un nouveau produit (iPhone, iPad, Mac, etc.).

YouTube Premium

Enfin, pour en terminer avec les géants de la tech, citons YouTube Premium, une offre payante qui propose une lecture sans publicité (et sans que l’application YouTube doive absolument rester en avant-plan sur mobile), mais également YouTube Music Premium et YouTube Originals. Soit une sélection correcte de programmes créés spécifiquement pour la plateforme vidéo de Google. On y retrouve notamment des séries françaises comme Groom, du Studio Bagel, le thriller Impulse ou la série documentaire The Age of A.I. présentée par Robert Downey Jr. À noter que certaines de ces séries proposent les premiers épisodes gratuitement. YouTube Premium coûte 11,99 euros par mois, après une période d’essai d’un mois. 

 

Parmi les autres offres disponibles chez nous, n’oublions pas des plateformes plus petites, mais qui proposent du contenu qu’on ne retrouve pas toujours ailleurs :

Mubi

Une plateforme qui fait la part belle au cinéma indépendant, avec un système de diffusion pas comme les autres qui privilégie la curation (un nouveau film par jour, chaque film étant disponible pendant 30 jours au maximum) - 9,99 euros par mois, après une période d’essai de 7 jours. 

Uncut 

Une offre belge qui se définit comme “le plus grand catalogue en ligne de cinéma indépendant”. Tout comme Mubi, Uncut propose des collections, mais aussi des “moods” et des “corners”, soit des listes de lecture qui facilitent le choix. - 7,99 euros (1 écran) ou 9,99 euros (4 écrans en simultané) par mois, après une période d’essai de 30 jours. 

StarzPlay

Une plateforme qui reprend le contenu de la chaîne américaine Starz. Au programme, des séries comme Castle Rock, The Act ou Pennyworth, et un petit catalogue de films anciens (Bad Boys II, Twilight, Django Unchained…). Attention, StarzPlay est uniquement disponible au sein de l’application Apple TV (à ne pas confondre avec la plateforme Apple TV+). - 4,99 euros par mois après une période d’essai de 7 jours.

Auvio

La plateforme de la RTBF, qui propose non seulement du contenu en replay, mais également de nombreuses séries belges (Ennemi public, Unité 42, La Trêve); du théâtre, du sport, des programmes pour enfants. Sans oublier le “Séries Corner”, une exclusivité Auvio qui permet de découvrir des séries exclusives en VO. Et la bonne nouvelle, c’est que Auvio est entièrement gratuit. 

Quibi

Le petit dernier, qui est arrivé dans une poignée de pays le 6 avril dernier. Le concept est simple : chaque programme ne dépasse pas les 10 minutes (d’où le nom, Quibi, pour Quick Bites, littéralement des bouchées rapides). Et c’est valable également pour les films, qui sont donc découpés en “épisodes”, diffusés du lundi au vendredi à raison d’un épisode par jour. De plus, chaque contenu peut être visionné à l’horizontale ou à la verticale… mais uniquement sur un smartphone à l’heure actuelle. - 8,99 euros par mois, après une période d’essai de 90 jours. 

Au total, si vous souscrivez à un abonnement basique pour chaque plateforme, cela vous coûtera 65,92 euros par mois. 

Disney+ : Ça arrive

Disney+

Le nombre de plateformes de streaming vidéo ne fera qu’augmenter au cours des prochains mois. Et l’offre la plus attendue est sans aucun doute celle du géant Disney, qui proposera sa plateforme Disney+ en Belgique dès cet été. Le service est déjà disponible aux États-Unis, et vient tout juste d’arriver chez nos voisins français. On pourra y découvrir une foule de films et de séries Disney, des documentaires, des séries inédites (The Mandalorian) et quelques contenus venus tout droit du catalogue Fox, dont l’intégrale de la série Les Simpson. - 6,99 euros par mois, après une période d’essai de 7 jours.

HBO Max, Peacock : On les attend

Certaines plateformes n’ont pas encore vu le jour, on ne sait donc pas si elles seront un jour disponibles en Belgique. Mais cela ne nous empêche pas d’attendre des services comme HBO Max, qui proposera (aux États-Unis dans un premier temps) tout le catalogue HBO (The Sopranos, The Wire, The Leftovers, Game of Thrones… la liste est très longue), mais aussi le catalogue Warner (avec des intégrales de séries à succès comme Friends), le catalogue Cartoon Network, DC Comics, Looney Tunes, Adult Swim, New Line Cinema, CNN et TNT. Lancement prévu en mai 2020, avec un prix de départ fixé à 15 dollars par mois.

Autre plateforme annoncée aux États-Unis : Peacock, soit le paon, l’emblème de la mythique chaine de télévision NBC. Au programme de ce service, l’entièreté du catalogue de NBC donc (The Office, Parks and Recreation, Law & Order), mais également le catalogue Universal Pictures (Fast & Furious, Green Book, 1917) et du studio Lionsgate (The Hunger Games, Saw, La La Land, John Wick…). Lancement prévu pour le mois de juillet, avec un prix de départ fixé à 9,99 dollars par mois. 

The Criterion Channel

Enfin, parmi les plateformes existantes, mais uniquement disponibles aux États-Unis pour l’instant, citons Hulu, qui propose des créations originales comme The Handmaid’s Tale (La servante écarlate) ou 11.22.63, adapté du roman éponyme de Stephen King. Et The Criterion Channel, le paradis sur terre pour tous les amoureux du cinéma d’auteur, avec un catalogue qui puise à la fois dans le catalogue Criterion (des éditions dvd/blu-ray très soignées dont les cinéphiles raffolent), tout en proposant des chefs d’oeuvres comme La Main du diable, Macadam Cowboy, Ascenseur pour l'échafaud, Shock Corridor ou Les yeux sans visage. 

Attention aux sites illégaux

Si le piratage à l’ancienne, à base de torrents, semble devenir petit à petit de l’histoire ancienne, cela ne veut pas dire pour autant que toutes les offres de streaming sont légales. Si la liste ci-dessus l’est (du moins si vous payez votre abonnement), d’autres plateformes sont interdites par la loi belge. Parmi elles, on retrouve des noms connus et qui reviennent de temps à autre sous une forme différente : HDS, PassThePopcorn, Stremio… La liste est longue et les résultats occupent souvent les premières places des recherches Google. 

Mais attention, même si le streaming implique qu’il n’y a pas de “copie” illicite enregistrée sur votre ordinateur, cela ne signifie pas pour autant que la loi belge autorise la pratique. “Consommer des contenus illégaux revient à participer à l’infraction, donc d’être dans l’illégalité aussi”, expliquait Alexandre Pintiaux, avocat spécialisé en droit de l’art et de la culture, lors d’une interview accordée à la RTBF en mars 2019. 

Vous voilà prévenus. Un conseil : profitez des essais gratuits offerts par chaque plateforme. Vous aurez largement de quoi occuper votre confinement.

Sur le même sujet

Vous n'imaginez pas le nombre d'années que vous passerez en ligne sur votre vie

Santé & Bien-être

Le service de streaming Quibi ferme ses portes moins d’un an après sa création

High tech

Articles recommandés pour vous