Festival de Cannes

Festival de Cannes 2022 – L’héroïne de "Dalva" de la Belge Emmanuelle Nicot sacrée à la Semaine de la critique

La jeune actrice Zelda Samson, et la réalisatrice Emmanuelle Niocot à Cannes
26 mai 2022 à 07:13 - mise à jour 26 mai 2022 à 07:16Temps de lecture1 min
Par Belga

Le prix de la révélation de la Fondation Louis Roederer a été attribué, mercredi à la Semaine de la critique, à Zelda Samson, jeune héroïne de "Dalva", de la Belge Emmanuelle Nicot.

Ovationné vendredi à l’issue de sa projection, le long métrage concourt également pour la Caméra d’or, qui récompense le meilleur premier film toutes sections confondues.

Le film, produit par Hélicotronc, en collaboration avec la société française Tripode Productions, plonge dans la vie de Dalva, une adolescente de 12 ans qui vit déjà comme une femme jusqu’au jour où elle est brusquement retirée du domicile paternel. Placée en foyer d’accueil, elle y prendra conscience de l’emprise qu’avait son père sur elle et de l’inceste qu’elle a vécu.

Le Grand prix de la Semaine de la Critique a lui été attribué au Colombien Andrès Ramirez Pulido pour "La Jauria" (la meute), sur le cercle vicieux de la violence dans ce pays d’Amérique du Sud. "La Jauria" dépeint le quotidien de jeunes délinquants et criminels à qui un éducateur, Alvaro, tente de donner une seconde chance via une thérapie de groupe dans une maison abandonnée au cœur de la forêt tropicale.

Section parallèle du Festival de Cannes, la Semaine de la critique est dédiée aux premiers et deuxièmes films.

Un extrait du film sur le site Cineuropa

Loading...

L’interview d’Emmanuelle Nicot, par Pascal Goffaux

Festival de Cannes, Dalva, d’Emmanuelle Nicot

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Festival de Cannes 2022 : la "Queer Palm" revient au film pakistanais "Joyland"

Festival de Cannes

Festival de Cannes 2022 : "Les pires" avec le belge Johan Heldenbergh remporte le prix Un Certain Regard

Cannes 2022 FAQ

Articles recommandés pour vous