Ferrari, Aston Martin, Jaguar, Mini et autres ancêtres automobiles : Mechanic Heritage ouvre les portes de son atelier pour la Journée Découverte Entreprises

Le patron, Michaël de Belva, à côté d'une rutilante Jaguar de 1960
04 oct. 2019 à 17:02Temps de lecture3 min
Par Jean-Claude Hennuy

C’est la Journée Découverte Entreprises, ce dimanche, en Belgique !
De 10 heures à 17 heures, le public pourra voir l’envers du décor de plusieurs centaines de sociétés, actives dans divers secteurs.
Exemple, à Wavre. "Mechanic Heritage" est un nouvel atelier mécanique spécialisé en véhicules de collection et de sport. "Nous sommes pratiquement les seuls à proposer des restaurations, réparations et entretiens d’ancêtres automobiles pour toutes les marques", explique le patron, Michaël de Belva. "Notre petite société a été créée en juillet 2019, sur les bases d’une autre société spécialisée, elle, dans le dépôt, l’achat et la vente d’autos de collection et de sport. Dans notre atelier mécanique, nous redonnons vie à d’anciens véhicules destinés à des passionnés, des collectionneurs ou des clubs. Certains clients veulent aussi pouvoir faire des balades dans l’ancien véhicule hérité d’un grand-père, par exemple. Mais nous proposons aussi des petites réparations et des entretiens".

Patrimoine automobile

Dans cette entreprise occupant moins de dix personnes, les anciennes Mini, Citroën 2 CV et autres vieilles Fiat 500 côtoient des voitures de prestige, comme la Rolls-Royce Silver Cloud, la Jaguar Type-E, la Porsche 3.2, la Ferrari 365 GT 2+2, une Aston Martin des années '70 (actuellement complètement démontée) et la mythique Facel Vega, bien connue des amateurs de bandes dessinées. "Dans ce cas-ci, le propriétaire rêvait d’acheter la Facel Vega qu’il avait vue dans une BD lorsqu’il était enfant". Plusieurs de ces engins coûtent tout de même plus de 150.000 euros.

"Nous disposons en moyenne de 20 véhicules dans l’atelier. Nous restaurons ces autos en respectant l’authenticité du modèle d’origine", explique Damien, mécanicien passionné. "Il faut souvent du temps pour trouver les pièces adéquates. Nous les dénichons via internet ou des filières spécialisées. Parfois à l’étranger. Il nous arrive aussi de devoir reconditionner des pièces. Mais nous apportons aussi, à la demande du client, quelques légères modifications. Un changement de jantes, par exemple. Ou l’installation d’une direction assistée". Car l’entreprise met un point d’honneur à rendre les véhicules plus fiables et en bon état de marche. Quant au coût des travaux, tout dépend du modèle, des pièces à changer, du temps de réparation nécessaire et de l’état du véhicule, notamment. Une grosse restauration peut prendre jusqu’à deux ans et coûter 80.000 euros. Une intervention légère peut toutefois se limiter à un petit montant.

 

Patrimoine et CO2

 

Les voitures de collection font souvent rêver les passants et les autres usagers de la route. Mais elles posent aussi question en matière de pollution. "Nous connaissons ce genre de réflexion", commente le patron. "Mais la toute grande majorité de ces ancêtres automobiles parcourent très peu de kilomètres par an. Les taxes, les immatriculations et les dérogations permettant de rouler en zone de basses émissions dépendant de plusieurs critères, dont l’âge du véhicule. Pour certaines polices d’assurance, comme l’Omnium, une expertise est nécessaire. Enfin, concernant le contrôle technique, des régimes différents s’appliquent en fonction de la Région et de la tranche d’âge de la voiture".

Ces voitures sont parfois délicates et peuvent constituer un placement financier. "Les propriétaires en prennent grand soin. Certaines autos ne roulent pratiquement pas. Elles constituent un patrimoine et doivent être précieusement préservées". Des ancêtres qui exigent parfois un respect total de l'authenticité. A tel point que certains modèles, classés véhicules "à caractère historique", ne doivent même pas être équipés d’une ceinture de sécurité.

Infos sur la Journée Découverte Entreprises de ce dimanche 6 octobre 2019 sur le site  https://www.jde-wallonie.be/  et  https://www.openbedrijvendag.be/fr