Football

Ferguson, Heynckes et Klopp finalistes de l'Entraîneur de l'année 2013

Jupp Heynckes et Jurgen Klopp
09 déc. 2013 à 16:02Temps de lecture1 min
Par AFP

Sir Alex Ferguson, qui a pris sa retraite à l'issue de la précédente saison couronnée d'un 13e titre de champion d'Angleterre avec Manchester United après 26 années glorieuses sur son banc, n'a jamais été individuellement distingué hors d'Angleterre.

Nommé en 2011, il avait été devancé par l'Espagnol Josep Guardiola. Cette année, alors qu'un prix couronnerait surtout l'ensemble de sa carrière (37 titres pour les Red Devils dont 2 Ligues des champions et un superbe triplé championnat-Cup-C1 en 1999), son rival le plus sérieux est Jupp Heynckes.

De trois ans son cadet, l'Allemand a également mis un terme à sa carrière cet été, après un fabuleux triplé Championnat-coupe d'Allemagne-C1, que son successeur Guardiola a transformé en quadruplé en août en ajoutant la SuperCoupe d'Europe.

Sur l'année 2013, le palmarès plaide en faveur de Heynckes qui a bâti avec Ribéry, Robben et consorts un Bayern quasi-imbattable.

Le benjamin Jürgen Klopp, 46 ans, troisième nommé et seul encore en activité, peut témoigner du rouleau-compresseur bavarois qui a battu Dortmund en finale de la Ligue des champions en juin (2-1).

Mais sous sa houlette, le Borussia, deux fois champion d'Allemagne en 2011 et 2012, a montré un visage extrêmement séduisant en C1, notamment en déjouant les pronostics face au Real Madrid en demies (4-1, 0-2).

S'agissant du titre d'entraîneur de l'année Fifa pour le football féminin, les Allemands Ralf Kellermann (Wolfsburg, vainqueur de la Ligue des Champions) et Silvia Neid (sélection allemande, championne d'Europe) et la Suédoise Pia Sundhage (sélection suédoise, demi-finaliste de l'Euro) sont nommés.

En ce qui concerne le Ballon d'Or féminin, les trois finalistes sont l'Allemande Nadine Angerer, la Brésilienne Marta et l'Américaine Abby Wambach. Wambach, tenante du trophée, aura face à elle Marta, cinq fois lauréate (entre 2006 et 2010), et Angerer, jamais consacrée à ce niveau.
 


AFP