Icône représentant un article video.

Vidéo

Faut-il durcir les règles après le drame du carnaval de Strépy-Bracquegnies ?

Un hommage national aux victimes du drame survenu dimanche à Strépy-Bracquegnies a été rendu ce samedi à midi en présence des familles endeuillées et du Premier ministre Alexander De Croo, de la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden, du ministre-président wallon Elio Di Rupo et du bourgmestre de La Louvière, Jacques Gobert.

L’occasion de demander au ministre-président wallon s’il fallait durcir les règles en termes de sécurité routière : "Il faut se méfier de cela, car il suffisait de respecter les 50KM/h en agglomération et ça ne se serait jamais passé. Donc les mesures elles existent déjà. Si chaque fois que quelqu’un ne respecte pas quelque chose, il faut rajouter des mesures, je crois que c’est difficile. Ici, s’il y avait eu respect du Code de la route, il n’y aurait jamais eu ce qu’on a connu".