Diables Rouges

Euro 2020, Diables Rouges : Dries Mertens : "Je me sens un peu Italien, ça va être un match très spécial pour moi"

30 juin 2021 à 15:14Temps de lecture2 min
Par Maxime Berger avec Manu Jous

Vendredi soir, les Diables Rouges affronteront l'Italie en quarts de finale de l'Euro 2020. Dries Mertens s'est présenté face à la presse et face à notre micro à un peu plus de 48 heures du choc très attendu.

"Ca va être très spécial pour moi de jouer contre l’Italie. Je connais pratiquement tous les joueurs et j’y vis depuis huit ans. Je me sens un peu Italien, je fais parfois des gestes avec les mains comme eux. Naples m’apporte beaucoup de bonheur. J'ai appris à découvrir ce pays et à en tomber amoureux. L’équipe italienne joue très bien au football, toute l’équipe a l’air en forme dans cette formation. Elle évolue en confiance. C’est l’équipe qui a le mieux joué, notamment en phase de groupes. Ils restent sur une série avec de nombreuses victoires et peu de buts encaissés. Je comprends donc ceux qui disent que l’Italie est favorite. On y trouve quelques éléments d’expérience qui encadrent des jeunes. Ils affichent une très bonne organisation. Il y a peu de failles chez eux. Pour être franc, je n’ai pas encore échangé de messages avec Lorenzo Insigne ou Jorginho par exemple", a détaillé le droitier belge.


►►► À lire aussi : Youri Tielemans : "Mes deux premiers matches étaient mitigés, c'était mieux contre le Portugal"


Et d'ajouter : "Je suis fier d’avoir atteint les 100 caps. J’ai eu plusieurs blessures cette année, j’espère retrouver mon meilleur niveau durant le prochain match. Je sais que je peux faire mieux. On peut parler beaucoup sur mon rôle, titulaire ou réserviste, mais la priorité reste de gagner et d’être toujours dans le tournoi. N’oubliez pas que c’’est un sport d’équipe. Je ne sais pas si je vais débuter, ça dépend aussi de Kevin De Bruyne. On verra.. On espère bien sûr que lui et Eden Hazard vont pouvoir être fit. Le plus important, c’est de ne pas encaisser. C’est valable dans un championnat mais dans un tournoi aussi. On a appris cela, au Mondial 2018 notamment. On sait qu’on a des qualités pour faire des choses devant. On peut nous comparer avec la France, ce n’est pas un souci… tant qu’on gagne des matches."

"C'est un tournoi très bizarre. Certains jouent trois fois ou parfois six à la maison. Il faut accepter cela. Heureusement, on a un centre à Tubize qui est parfait, on se sent à la maison ici. Si on regarde le jeu fourni dans cet Euro, on peut faire mieux. Notre défense est très forte, mais avec le ballon, on peut faire mieux. Toute l'équipe en est consciente", a conclu le joueur de Naples.

Belgique - Portugal : 27 juin 2021 (1-0)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement