Etre macho est nocif pour la santé mentale des hommes

Etre macho serait nocif pour la santé mentale des hommes
25 nov. 2016 à 17:00 - mise à jour 25 nov. 2016 à 18:00Temps de lecture1 min
Par sebo

Le sexisme n’est pas bon pour la santé mentale. Ce constat est le fruit d'une étude américaine de l'Indiana University Bloomington, qui a scruté le comportement de près de 120.000 hommes via 78 études différentes.

Selon une étude américaine, les hommes qui se considèrent comme supérieurs aux femmes sont plus susceptibles d'avoir des problèmes psychologiques.

Pour arriver à cette conclusion, des scientifiques de l’Indiana University Bloomington ont rassemblé dans une méta-analyse 78 études impliquant 19 453 participants. Ces analyses portaient sur la relation entre la santé mentale et la conformité aux 11 critères généralement considérés par des experts comme reflétant les attentes de la société vis-à-vis de la "virilité" :

- Le désir de gagner

- Le besoin de contrôle émotionnel

- La prise de risque, la violence

- L’esprit de supériorité

- La promiscuité sexuelle

- L’indépendance

- La primauté accordée à son travail

- Le pouvoir sur les femmes

- Le dédain pour l'homosexualité

- L’élévation sociale

Pour les résultats, ils se sont concentrés sur 3 grands types de santé mentale : mauvaise santé mentale, une bonne santé mentale et la recherche d’une aide psychologique. Conclusion selon le professeur Wong: "En général, les hommes qui se conformaient aux normes très masculines avaient tendance à avoir une mauvaise santé mentale et étaient moins enclins à rechercher une aide psychologique, bien que les résultats diffèrent en fonction des types spécifiques de ces attitudes".  

Alors est-ce que l'on peut croire à cette étude? Est-ce que c'est la même chose côté européen? Docteur Esther Hirsch, Médecin Sexologue à Erasme et Brugmann, était avec nous durant le 5@7 pour nous éclairer sur le sujet. Son passage dans l'émission est à réécouter dans l'audio ci-dessous.

Articles recommandés pour vous