Monde

Etats-Unis: la clémence refusée à un arriéré mental condamné à mort

Drapeau américain
16 juil. 2012 à 21:35 - mise à jour 17 juil. 2012 à 05:26Temps de lecture1 min
Par Belga News

"Je suis horrifié et outré de la décision du comité de refuser sa clémence à Warren Hill, un homme que de nombreux experts, y compris ceux de l'Etat, ainsi que les tribunaux considèrent comme attardé mental", a déclaré Brian Kammer.

L'avocat du condamné a aussitôt introduit un recours devant la Cour suprême des Etats-Unis, demandant à la plus haute juridiction du pays de lui accorder un sursis et de réentendre l'affaire pour juger cette exécution contraire à la Constitution, à la lumière d'une précédente décision de 2002.

L'arrêt "Atkins contre Virginie" interdit ainsi l'exécution de condamnés attardés mentaux car leur handicap "ferait courir le risque d'une exécution arbitraire". Mais il laisse chaque Etat fixer les conditions requises pour déterminer ce type de handicap.

"La réputation de la Géorgie sera dangereusement ternie si l'Etat exécute Warren Hill mercredi", a souligné Amnesty International. "Aucun autre Etat américain doté de la peine capitale n'exige que le retard mental soit prouvé au-delà d'un doute raisonnable", a ajouté Laura Moye, directrice chargée de la lutte contre la peine de mort pour l'organisation.

Warren Hill, qui a passé 21 ans dans le couloir de la mort, a été condamné à la peine capitale en 1991 pour le meurtre d'un co-détenu, alors qu'il était en prison pour un autre meurtre, celui de sa compagne.

Belga

Sur le même sujet

Exécution d'un attardé mental suspendue in extremis aux USA

Monde

Floride: exécution d'un malade mental suspendue par la Cour suprême

Monde