Icône représentant un article audio.

Ceci n'est pas un selfie

Enjeux climatiques et sociaux : "Si l'État est intelligent, il peut être gagnant deux fois" estime Christine Mahy

Ceci n'est pas un selfie

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Christine Mahy, secrétaire générale du Réseau wallon de lutte contre la pauvreté, raconte son parcours et questionne les enjeux futurs dans Ceci n'est pas un selfie.

Habituée à rapporter les urgences sociales aux politiques, autant pour les sinistrés des inondations que pour les mesures sanitaires de 2020, Christine Mahy sollicite aussi l'attention des gouvernements sur une dualité climatique et sociale : "Si l'État est intelligent, il peut être gagnant deux fois : sur la réduction de la pauvreté et sur le climat".

Une meilleure isolation des logements, un exemple de cette dualité

Cette dualité peut notamment s'appliquer dans le domaine du logement selon Christine Mahy.

"Les gens les plus vulnérables dans notre pays, (...) vivent dans des logements passoires avec des maisons pas isolées, des fenêtres simple vitrage, des châssis où on bourre des journaux dedans. Si on a une politique publique massive d'isolation, de transformation de ces logements du monde populaire, on fera diminuer la facture pour le portefeuille des gens plutôt que de leur donner des aides pour payer toujours plus chères les factures d'électricité. L'État paie de plus en plus l'énergie et de toute façon cela reste quand même trop cher pour le portefeuille des gens. On peut (à la place) diminuer des dépenses et en même temps agir sur les émissions de CO2" propose-t-elle. "Est-ce logique que les moyens soient massivement distribués à des personnes qui en partie n'en auraient pas besoin pour isoler leur toit (...) alors qu'on laisse des quartiers entiers où les gens sont locataires et n'auront jamais les moyens de faire évoluer leur logement ? Il y a une orientation politique qui doit être donnée, non pas de ne plus s'intéresser aux populations qui sont dans l'aisance, mais de diminuer cet intérêt et de l'augmenter vers les populations plus vulnérables".

Belga / Maxime Asselberghs

Articles recommandés pour vous