Monde

Empoisonnement ou maladie rare? Le conseiller de Poutine, tombé malade après sa démission, a pu quitter l'hôpital

Russian President Vladimir Putin visits Chelyabinsk Pipe-Rolling Plant
07 août 2022 à 10:38Temps de lecture1 min
Par Belga
Un ancien responsable du Kremlin, Anatoli Tchoubaïs, a quitté un hôpital de Sardaigne (Italie), indique dimanche un article du journal La Repubblica. L'ancien envoyé spécial du Kremlin, âgé de 67 ans, a été amené à la clinique d'Olbia il y a une semaine, en pleines spéculations selon lesquelles il aurait pu être empoisonné.

Anatoli Tchoubaïs a réagi positivement aux soins et s'est envolé pour Francfort, en Allemagne, pour un traitement supplémentaire, poursuit le journal.

La police italienne mène une enquête sur l'affaire, un rapport toxicologique étant toujours en attente. Des éléments semblent pourtant indiquer une maladie nerveuse rare.

Anatoli Tchoubaïs, opposé à la guerre en Ukraine, a démissionné de son poste de représentant spécial du président russe Vladimir Poutine sur le dossier climatique en mars.

Sur le même sujet

Les hommes de Poutine : Anatoli Tchoubaïs, le faiseur de rois, régent du Kremlin, tellement détesté en Russie

Monde

Articles recommandés pour vous