École numérique: Jeholet dénonce le "repêchage" de 70 écoles par Marcourt

Jean-Claude Marcourt et Pierre-Yves Jeholet au Parlement wallon, le 11 décembre 2013
10 oct. 2017 à 12:12Temps de lecture1 min
Par RTBF avec Belga

Le ministre wallon de l'Économie Pierre-Yves Jeholet, en charge du Numérique, a dénoncé mardi en commission du parlement wallon le "repêchage", par son prédécesseur Jean-Claude Marcourt, de 70 écoles non sélectionnées pour bénéficier du plan "Écoles numériques" 2017 en plus des 500 désignées par un jury. Le libéral accuse le socialiste d'avoir agi en imposant le "fait du Prince".

"J'ai été informé après ma prise de fonction du fait qu'une septantaine de projets avaient été repêchés par mon prédécesseur, en dehors de toute procédure, sans aucun respect des critères de sélection mis en place ni du classement établi par le jury", a répondu Pierre-Yves Jeholet (MR) à des questions de Marie-Dominique Simonet (cdH) et Latifa Gaouchi (PS).

Je ne peux que regretter cette attitude de "fait du Prince"

Le nouveau ministre a toutefois confirmé les investissements dans ces écoles repêchées, parce qu'elles avaient déjà été informées de leur sélection. "Je ne peux que regretter cette attitude de 'fait du Prince', elle nuit gravement à la crédibilité du projet. Mais à la différence des 500 projets sélectionnés par le jury, ces projets repêchés ne seront pas concernés par l'accompagnement pédagogique de la Fédération Wallonie-Bruxelles, car la ministre ne dispose pas des budgets", a-t-il prévenu.

Pierre-Yves Jeholet annonce sa volonté de réévaluer le projet "École numérique" avant de le reconduire. Ce projet consiste non seulement à doter des écoles d'équipements technologiques performants, mais aussi à former les enseignants à l'usage pédagogique des TIC (technologies de l'information et de la communication).