Du Cinéma autrement, hommage à Jane Fonda

plein ecran
20 mai 2020 à 06:45Temps de lecture2 min
Par Cathy Immelen

Icône de la pop culture, Jane Fonda à l’honneur !

Mon envie de vous parler d’elle vient d’un excellent documentaire que j’ai regardé vendredi dernier sur la Une, qui est bien sûr disponible sur Auvio et que je vous recommande très chaleureusement ! Son titre exact c’est ''Citizen Jane, l’Amérique selon Fonda''.

Jane Fonda : son visage est connu de toutes les générations, qu’on se souvienne d’elle avec émoi dans le 'sexy-ssime' costume de ''Barbarella'' signé Paco Rabanne, ou version militante pacifiste quand elle posait aux côtés de soldats vietnamiens en 1972. Ma génération se rappelle plutôt d’une belle femme en maillot de corps moulant dans des K7 d’aérobic ou plus récemment, Jane Fonda c’est aussi cette digne dame grisonnante menottée sans égard, lors d’une manifestation pour le climat à Washington.

Jane Fonda qui semble, a priori, avoir mené une existence épanouie, sûre d’elle, c’est l’image qu’elle renvoie en tout cas…

Alors que pas du tout ! Sa mère souffrait de troubles psychologiques, elle s’est tranché la gorge dans un asile, Jane n’avait que 12 ans. Et de la part de son papa : elle recevra très peu d’affection. Son père c’est bien sûr l’acteur Henry Fonda, célèbre dans ''Les Raisins de la Colère'' ou ''Il était une fois dans l’Ouest'', connu pour la chaleur de ses interprétations mais qui se révélera glacial avec ses enfants. Elle n’aura pas beaucoup plus de chance en amour. Son premier époux c’est Roger Vadim, qui fait d’elle un sex-symbol en la mettant en scène dans ''Barbarella'' mais qui la trompe allègrement, alors qu’elle a déménagé en France pour vivre auprès de lui. C’est à cette époque-là d’ailleurs qu’elle est marquée par le mouvement de 'mai 68' et qu’elle s’éprend de justice sociale. Elle se réinvente en militante et devient l’incarnation de l’Amérique contestataire. Et au cinéma, elle rencontre enfin la reconnaissance critique avec le classique : ''On achève bien les chevaux'' de Sidney Pollack. Puis, elle se marie à nouveau, en 1973, avec le sénateur démocrate Tom Ayden. Sa carrière évolue de manière surprenante, puisqu’elle découvre l’aérobic, elle se lance dans la production de cassettes de fitness.

Et c’est un carton immédiat !

Les vidéos du ''Jane Fonda’s workout'' se vendent comme des petits pains. Mais son époux trouve cette activité trop "futile", le couple se sépare. La carrière de Jane Fonda n’a pourtant rien de futile. Actrice de talent, à cette époque, elle a déjà remporté deux Oscars : l’un pour le film ''Klute'' en 1972, dans lequel elle interprète une prostituée, et l’autre en 1979 pour son rôle d’épouse de vétéran de la guerre du Vietnam dans ''Le retour''À 82 ans aujourd’hui, Jane Fonda est l’une des rares actrices américaines de son âge à connaître toujours autant de succès. Elle cartonne sur Netflix avec la série ''Grace et Frankie''. Résolument positive, elle est aussi l’auteure de ''Prime time'' : bouquin dans lequel elle donne des conseils sur la vie amoureuse et sexuelle du troisième âge. Elle a également déclaré, ne plus faire de shopping et ne porter que des vêtements qu’elle possède déjà, elle avoue qu’elle aime encore bien fumer un petit joint de temps en temps… Et elle est l’une des figures de proue du mouvement pour le climat aux Etats-Unis. Pour moi Jane Fonda c’est la définition même de la femme inspirante !

Merci Cathy et donc petit rappel, pour vous replonger dans la carrière exceptionnelle de cette actrice culte : rendez-vous sur Auvio pour revoir le documentaire " Citizen Jane, l’Amérique selon Fonda "

 

https://www.rtbf.be/auvio/detail_citizen-jane-l-amerique-selon-fonda?id=2635037

Sur le même sujet

L’actrice Jane Fonda annonce être atteinte d’un lymphome et déplore le manque d’accès aux soins de santé aux USA

Santé physique

Jane Fonda regrette d’avoir eu recours au lifting : "j’ai arrêté car je ne voulais pas avoir l’air difforme"

Vivacité

Articles recommandés pour vous