Droits des enfants : Bernard De Vos demande un meilleur accueil des mineurs étrangers non accompagnés

22 juin 2022 à 14:56Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Paul Verdeau

Le Délégué général aux droits de l’enfant Bernard De Vos a adressé aux autorités une série de recommandations qui lui semblent répondre à la nécessité de mieux accueillir et mieux prendre en considération les mineurs étrangers non accompagnés (MENA) particulièrement vulnérables, a-t-il fait savoir mercredi dans un communiqué.

Le délégué général aux droits de l’enfant a formulé 21 recommandations concernant le rôle des différentes entités en Belgique.

Parmi celles-ci, il appelle notamment à une meilleure coordination entre tous les niveaux de pouvoir en Belgique ; des lieux d’accueil avec la possibilité d’un hébergement de courte durée à Bruxelles ; que ces jeunes puissent y être accueillis sans obligation de signalement ; le renforcement des tuteurs pour les MENA en errance ainsi qu’au sein du réseau Fedasil ; que les MENA soient accueillis dans des ailes à taille humaine ; une meilleure collaboration entre les différents acteurs (juge de la jeunesse, Fedasil, Aide à la jeunesse, etc.) ; mais aussi l’élaboration d’une cartographie de l’ensemble des services qui interviennent auprès de ces jeunes.

Bernard De Vos a également formulé trois recommandations quant aux actions à entreprendre en collaboration avec les pays d’origine. "Que les accords de coopération avec les pays dont sont issus la majorité des jeunes soient considérablement renforcés et pérennisés ; que ces mêmes accords prévoient un soutien des associations locales qui travaillent avec des jeunes et enfin que ces accords prévoient qu’en cas de retour volontaire, celui-ci soit préparé et inclue un accompagnement du mineur."

Sur le même sujet

MSF annonce la fermeture de son centre d’accueil pour mineurs étrangers non accompagnés

Articles recommandés pour vous