Histoire des contes

Dracula : il a vraiment existé

L’Histoire surprenante des contes de fées

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

04 janv. 2022 à 14:00Temps de lecture3 min
Par Christian Rousseau

Vampire, Nosferatu, non-mort, buveur de sang… les légendes étaient là depuis toujours. Mais c’est véritablement sous la plume de l’anglais Bram Stoker que le seigneur de la nuit se fera connaître, sous les traits d’un monstre sanguinaire. Ensuite, la littérature et surtout le cinéma vont faire évoluer sa personnalité.

Tantôt beau et magnétique comme Lestatt, dans le livre Entretien avec un vampire, il deviendra même un héros romantique dans la saga à succès Twilight ou la série télévisée Vampire Diaries. Il est aussi le héros des dessins animés de nos enfants, on pense notamment à Hotel Transylvanie. Ange ou démon, le vampire nous a toujours fascinés.

Mais d’où vient-il ? Quelles légendes ont façonné ce personnage mythique ainsi que tous ses " accessoires ", à savoir l’ail, le crucifix, la chauve-souris, le cercueil ?

L’histoire

Il était une fois, en Transylvanie, dans un grand château entouré de noires forêts, un Prince et une Princesse. Ils s’aimaient d’un amour si fort que rien ne pourrait jamais les séparer.

Vlad et Leana vivaient heureux, entourés de tziganes qui jouaient de la musique du matin au soir, de bons villageois qui prenaient soin d’eux et de loups qui hurlaient mélodieusement à la nuit tombée.

Mais un jour, le Prince fut appelé à mener une guerre contre l’ennemi turc qui menaçait leurs frontières. Puissant guerrier de l’Ordre de " Dracul ", c’est-à-dire du Dragon, il sut se montrer brave et hardi. Mais on dit bientôt de lui qu’il était cruel et sans pitié. Très vite, il fut surnommé “ Vlad l’empaleur”, et ses ennemis comme ses propres hommes se mirent à le craindre. On racontait même qu’il buvait le sang de ses victimes pour devenir plus fort.

Il se montra si violent pendant la guerre que lorsque celle-ci fut finie, un soldat décida de le punir. Alors que Vlad marchait vers son château pour retrouver la belle Lleana, le soldat le devança et informa la princesse que son époux était mort à la bataille.

La princesse fut si malheureuse qu’elle se jeta de la plus haute tour du château.

Quand Vlad arriva enfin chez lui, on lui annonça la terrible nouvelle. Dans son désespoir, il abjura sa foi et tua tous ceux qui l’entouraient, villageois, tziganes, et tout le personnel du château. Seuls les loups furent épargnés. Puis il s’enferma dans son château et n’en sortit plus jamais.

 

Quatre siècles passèrent

 

Quand la diligence du jeune Jonathan Harker s’arrêta devant le château du comte Dracula, il était presqu’entièrement recouvert de lierre. Il faisait nuit et de la neige tombait alors qu’on était en plein été. Le cocher était très agité et semblait fort pressé de s’en aller. Jonathan n’était pas très rassuré non plus.

Quand il était arrivé au village le plus proche du château, à tout de même quelques heures de voiture d’ici, il avait entendu de drôles d’histoires… On lui avait parlé de château hanté, de loups domestiqués et d’une créature aux yeux rouges et aux longues dents qui mordait le cou des pauvres gens. Des pauvres gens qu’on n’avait jamais revus ensuite.

L’aubergiste lui avait même remis un crucifix et de l’ail, lui disant que cela le protégerait. Drôle d’idée…

 

L’origine de la légende

 

Dracula a vraiment existé. Son vrai nom est Prince Vlad Tepes 3, dit l’empaleur. Il est né au début du 15ème siècle en Valachie, une des principautés à population roumanophone de l’époque médiévale.

On l'appelle aussi Vlad 3 “Drăculea” - ce qui veut dire  " fils du dragon " en roumain médiéval. Ce surnom est dû au fait que son père le Prince Vlad 2 était un Dracul, c’est-à-dire un membre de l'Ordre du Dragon, qui est à l'époque un ordre de chevalerie qui lutte pour défendre la chrétienté.

 

Au XVème siècle, les pays de la chrétienté catholique et orthodoxe sont menacés par l’empire ottoman, en particulier les pays qui se situent à la frontière de ce grand conflit, dont la Valachie. Et Vlad va être un des principaux acteurs dans ce conflit. Il va passer l’essentiel de son existence dans une croisade extrêmement cruelle et sanglante contre les Turcs. Sa signature, qui lui vaudra le nom de Vlad l’empaleur, et bien, vous l’aurez compris, c’est d’empaler des dizaines et des dizaines… de milliers de Turcs. Et il laisse derrière lui des forêts entières de pals après les combats …

Évidemment ces histoires feront le tour des cours européennes et seront déformées, le prince est vu comme un monstre buveur de sang. L'histoire devient une légende, la légende un mythe. Jusqu’à ce que l’écrivain irlandais Bram Stoker s’en empare pour créer et populariser le vampire Dracula à la fin du 19ème siècle.

 

Sur le même sujet

La danse des chats : souvenir d'une époque où le chat est accusé de tous les torts

Histoire des contes

Tarzan : C'est le rêve du paradis perdu

Histoire des contes

Articles recommandés pour vous