Domaine Saint Roch à Couvin, un écolieu en constante transition

Avec l’engagement socio-environnemental comme colonne vertébrale, Alexis Nolet et de nombreux citoyens se sont engagés dans le projet d’écolieu au Domaine Saint Roch. Depuis 2020, les habitants et amis du domaine imaginent et développent de multiples projets de transition. Entre habitat groupé, maraîchage, éducation alternative ou encore gîtes écologiques, le Domaine Saint Roch se veut être ou devenir un lieu inspirant en phase avec les enjeux sociétaux actuels.

Alexis Nolet est originaire de Bruxelles. Diplômé en Sciences Économiques, il démarre sa vie professionnelle dans une ONG, en Inde, avant de revenir en Belgique pour travailler comme contrôleur de gestion à l’Opéra de La Monnaie. "Ça ne me convenait pas du tout. J’ai donc repris des études en Psychologie." Parallèlement à ses études, Alexis lance l’association Deltae qui propose aux jeunes de 18 à 35 ans un espace multidisciplinaire pour penser et incarner le changement. "Via Deltae, on se posait beaucoup de questions en termes de développement personnel, mais aussi de citoyenneté, d’écologie, de justice sociale, etc." L’association convie Pablo Servigne ou encore Gauthier Chapelle pour accompagner les jeunes et moins jeunes dans leurs réflexions. Tous deux sont concepteurs de la collapsologie, un courant de pensée qui envisage les risques, causes et conséquences d’un effondrement de la civilisation industrielle. Suite à ces échanges, Alexis s’intéresse de plus près à certaines solutions citoyennes qui peuvent être mises en place pour éviter le pire scénario. "C’est avec cette vision assez dramatique du futur que je me suis intéressé aux écolieux, car pour moi, ils offrent une multitude de solutions." Un écolieu est donc une agglomération rurale, ayant un objectif d’auto-suffisance reposant sur trois axes principaux : un place prépondérante accordée à l’écologie, un modèle économique alternatif et une vie communautaire active.

La renaissance d’un domaine oublié

Le projet d’écolieu au Domaine Saint Roch naît de deux simples questions : comment se préparer au mieux au monde de demain ? Et quel monde voulons-nous construire pour nous, nos enfants et les communautés autour de nous ? "À la base, c’est une réflexion que j’ai eu avec mes frères. On est allés visiter des villages abandonnés dans les Pyrénées avec l’idée d’y créer une université de savoirs oubliés." Mais, ce projet ne se concrétise pas.

En 2017, Alexis apprend que le Domaine Saint Roch, qui s’étend sur 45 hectares, est en vente. "Mes grands-parents habitent à 10 minutes de Couvin. Je passais donc régulièrement devant ce domaine." À l’abandon depuis une cinquantaine d’années et malgré quelques défauts, il y voit un potentiel énorme. " On a sauté sur l’occasion ! " Depuis lors, le lieu renaît, petit à petit, grâce à une multitudes de projets soutenables.

Le Domaine Saint Roch est avant tout une expérience humaine, un laboratoire du vivre ensemble, en harmonie avec la nature.

Domaine Saint Roch

Une multitude de projets

L’écolieu du Domaine Saint Roch est porté par de nombreuses personnes désireuses d’incarner autant que faire se peut le changement qu’ils veulent voir dans le monde. Quatre familles y sont installées en habitat groupé. Avec une multitude de citoyens qui gravitent autour du domaine, ils font battre le cœur de ce lieu en transition.

Afin de tendre vers l’auto-suffisance alimentaire, Jonathan Scohier cultive sur place fruits et légumes grâce au vaste verger pâturé par des moutons et au maraîchage sur sol vivant, la technique la plus respectueuse de l’environnement. "Les pommes du verger sont ensuite pressées et mises en bouteille au domaine. Concernant les légumes, ils sont revendus aux familles de l’écolieu et puis plus largement aux habitants de la région."

Pour préparer l’avenir, 300 arbres fruitiers ont été plantés, créant ainsi une forêt jardin. Sans surprise, la nature luxuriante qu’offre le domaine est le refuge parfait pour de nombreuses espèces végétales et animales. "L’écolieu offre une grande biodiversité ! Avec  l’aide de Natagora, on a par exemple recensé une dizaine d’espèces de chauve-souris."

Grâce à Aurélie Manneback et Maud Romera, deux habitantes de l'habitat groupé, un projet d’éducation alternative a également vu le jour en septembre 2021. "L’école démocratique Les Herbes hautes accueille des enfants de 4 à 12 ans. Elle est implantée au cœur de l’écolieu, un terrain riche et vivant, favorisant les apprentissages autonomes."

Par ailleurs, le Domaine Saint Roch organise de nombreuses activités, formations et évènements, comme le festival Crescendo, un festival des initiatives de la transition de l’Entre-Sambre-et-Meuse. "Une fois de plus, l’idée est de créer du lien pour que tous ceux qui avancent dans la même direction se rencontrent et mutualisent leur travail pour solutionner les crises qui arrivent face à nous." Rendez-vous les 30/09, 1 et 2/10 pour une dose de joie collective et de découvertes locales inspirantes.

De nombreux autres projets sont également à l’étude, comme la réaffectation d’une grange pour accueillir une microbrasserie, une boulangerie ou encore un café citoyen. "Mais, le projet qui est sur le point de se concrétiser, c’est la rénovation d’un grand bâtiment où seront construits un appartement et plusieurs chambres partagées pour accueillir des woofers." Les infrastructures sont rénovées de la façon la plus écologique possible, ce qui n’est pas toujours évident puisqu’il s’agît d’un bâtiment classé. "On doit respecter toute une série de règles. L’objectif est de le rendre le plus efficient possible."

Des projets, les habitants et amis du domaine en ont à n’en plus finir. "L’idée, c’est de pousser les gens à une plus grande citoyenneté. Qu’ils se rendent compte qu’ils peuvent aussi s’investir dans la collectivité et rejoindre l’écolieu pour porter leur projet."

Et ce n’est pas tout…

Le Domaine Saint Roch dispose également d’un côté plus commercial avec des gîtes écologiques et un logement insolite qui peuvent accueillir jusqu’à 47 personnes. Sur place sont aussi organisés des mariages et séminaires d’entreprises. "L’aspect séminaire prend de plus en plus d’ampleur. C’est assez enthousiasmant de voir la sensibilité des entreprises vis-à-vis de nos démarches écologiques."

S’ils ne sont qu’aux prémices de leur aventure, l’objectif à terme est d’être un endroit de réflexion et de solutions pour une transition sociale et écologique. Au domaine, on fait de chouettes rencontres, on s’améliore de jour en jour, on rêve et on réinvente. "Nous n’avons pas la prétention de changer le monde avec notre projet. Mais peut-être d’inspirer notre petite communauté et ses visiteurs dans la construction d’un monde meilleur."

Domaine Saint-Roch à Couvin

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Ensemble pour la planète, des contenus pour comprendre et agir à retrouver sur RTBF. be et RTBF AUVIO !

Articles recommandés pour vous