Disney supprime 28.000 emplois aux Etats-Unis suite à de nombreuses pertes liées au coronavirus

Disney supprime 28.000 emplois aux Etats-Unis suite à de nombreuses pertes liées au coronavirus
30 nov. 2020 à 16:52 - mise à jour 30 nov. 2020 à 16:52Temps de lecture2 min
Par AFP

Disney a annoncé mardi la suppression de 28.000 emplois aux Etats-Unis dans ses activités liées aux parcs d'attractions, invoquant l'impact de la pandémie sur ses recettes et particulièrement la fermeture de Disneyland depuis plus de six mois.

Environ les deux-tiers des salariés concernés sont employés à temps partiel, assure Disney, qui comptait 223.000 employés au 31 décembre 2019.

Les parcs fermés

La décision vient de "l'impact prolongé du Covid-19 sur nos affaires, y compris les réductions de capacité sur les sites, en lien avec la distanciation physique, et les incertitudes sur la durée de la pandémie", justifie le numéro un mondial du divertissement dans un communiqué.

Des incertitudes "exacerbées par le refus de la Californie de lever les restrictions qui permettraient de rouvrir Disneyland", situé à Anaheim, près de Los Angeles, accuse Josh D'Amaro, qui préside chez Disney les activités englobant les parcs d'attractions, les croisières, l'événementiel et les produits dérivés.

Disneyland est le deuxième parc d'attractions le plus visité au monde, derrière Disney World à Orlando (Floride), qui a déjà rouvert en juillet avec une jauge limitée. D'autres parcs Disney ont également rouvert en Asie ou à Paris.


►►► À lire aussi "Soul" le prochain film de Pixar sortira exclusivement sur Disney+ : le streaming est-il l'avenir des sorties ciné ?


La petite souris attire habituellement des millions de touristes chaque année dans son parc californien, officiellement baptisé "l'endroit le plus heureux sur Terre".

Les dirigeants pointent la crise sanitaire

Le parc Disneyland avait initialement prévu de rouvrir progressivement à partir du 17 juillet mais a dû y renoncer faute d'avoir reçu le feu vert des autorités locales, qui ont maintenu en place des restrictions sanitaires en raison d'un regain de l'épidémie de coronavirus.

A ce jour, quelque 805.000 cas de Covid-19 ont été recensés en Californie, l'Etat américain le plus peuplé.

Quand les parcs d'attractions ont dû fermer, comme la plupart des établissements culturels, "nous avions espéré un rapide retour à la normale", note Josh D'Amaro dans une lettre à ses employés. "Sept mois plus tard, force est de constater que ça n'a pas été possible".

Disneyland à Paris classé en zone rouge: archives JT du 10/09/2020

Disneyland Paris classé en zone rouge

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet