Diables Rouges

Diables Rouges, Edito : Roberto Martinez à l'heure des choix

Diables Rouges : L'édito de Vincent Langendries
31 mars 2021 à 13:01Temps de lecture4 min
Par Vincent Langendries

En quittant le stade de Louvain hier après une tranquille promenade de santé, Roberto Martinez était déjà plongé dans le futur. Le triptyque qatari est une réussite (même si les gourmands voulaient 9 points sur 9). Trois matchs en 6 jours, alliant une prestation galloise modeste mais victorieuse, une orageuse visite de Prague et une "biélotatouille" bien fumante.

Ce matin, Roberto va déjà crayonner sur papier LA liste que tout le monde attend fin mai. Et les 2 mois qui viennent lui serviront de gommage et de quelques ratures sur l’un ou l’autre nom.

Dans toute sélection...des déçus

L’annonce de fin mai sera le " momentum ". Crispant, difficile, voire déchirant pour certains. On se souvient en 2014 (Coupe du monde au Brésil) des forfaits pour blessure de Casteels et Benteke et des non sélections de Pocognoli, Nainggolan ou Simons. En 2016 (Euro en France), Wilmots était privé sur blessure de Kompany, Lombaerts, Engels ou Boyata et avait laissé Gillet, Chadli et Thorgan Hazard à la maison. En 2018 pour son premier grand choix Martinez avait fait couler autant d’encre que de larmes chez les amoureux de Nainggolan, Benteke, Mirallas, Defour, Origi, Kabasele ou Denayer. Cette fois encore, il n’en ira pas autrement. Le couperet fera énormément de déçus.

Roberto fait sa liste

S’il fallait décrypter les futurs choix du Catalan, s’il fallait trancher aujourd’hui. Il ferait quoi notre Roberto ? Pour se glisser dans sa tête, plongeons d’abord dans le passé et dans son groupe du dernier mondial.

En Russie, il avait emmené avec lui : GARDIENS : Courtois - Mignolet - Casteels / DEFENSEURS Alderweireld - Kompany - Boyata - Vertonghen -Vermaelen - Dendoncker / DUO AXIAL : Dembele - Fellaini - Witsel - Tielemans / FLANCS : Meunier - Januzaj - Carrasco - Chadli - Thorgan Hazard / OFFENSIFS : De Bruyne - Mertens - Eden Hazard / ATTAQUANTS : Lukaku - Batshuayi.

Considérant qu’il calquera plus ou moins fort cette répartition pour l’Euro de juin, ça donnerait quoi s’il devait décider aujourd’hui.

Les gardiens

Le poste avec le moins de souci pour le coach. Courtois et Mignolet seront là (4e tournoi successif) et Casteels aussi. Sauf blessure, ces trois là seront du voyage.

Les défenseurs

Il prend les mêmes qu’en 2018 : Vertonghen, Alderweireld, Boyata et Vermaelen sont partants. On y ajoute Denayer (qui avait raté le train du mondial mais pas celui de l’Euro 2016). Dendoncker faisant office de dépanneur derrière si nécessaire. N’empêche que cela manque de gauchers. Au lieu de 6 il en prend donc 5+1 (Dendoncker). Il ne reste donc…aucune place à moins que Mechele ne monte dans le train...dans ce cas il faudra retirer un offensif de la liste !

Les milieux axiaux

Witsel manque à l’appel (même si personne ne le souhaite évidemment). Dès lors qui pour occuper les 2 places? Quatre noms : Tielemans, Dendoncker ne font aucun doute. A considérer que De Bruyne peut aussi officier à cet endroit du terrain même, il reste une place. Praet et Vanaken sont dans les startings blocks. Avantage à l’ex-Anderlechtois. Tant par son registre que par son passé commun avec Dendoncker et Tielemans (et son présent à Leicester avec Youri). Exit : Vanaken.

Les flancs

Cinq pour deux places en 2018… ça se bousculera encore cette fois. Parmi les certitudes : Meunier, Castagne, Thorgan Hazard, Carrasco. Et une place encore pour qui ? Januzaj ? Avantage, c’est un pur gaucher et il connaît le groupe (il était là lors des 2 coupes du monde mais pas à l’Euro) mais Adnan peut-il y croire vraiment ? Peut-être si Chadli ne donne aucune assurance. Car le héros " japonais " est un fidèle de Martinez. Sa titularisation en Tchéquie en est la preuve. Il est en perte de vitesse mais s’il joue toute la fin de saison en Turquie, Nacer aura la préférence. Exit donc Foket ou Saelemaekers victimes du conservatisme du coach. Douloureux !

Les offensifs

Partons du postulat qu’Eden Hazard sera présent. Martinez emmènera le Brainois malgré son manque de rythme. Un peu comme il l’avait fait avec Kompany au mondial. Quitte à n’utiliser Eden que plus tard dans le tournoi. Son influence dans le groupe est grande. Son impact sur la surprise dans notre jeu est vital. Aux côtés de notre capitaine, Mertens et De Bruyne…Reste une place pour Trossard ou Doku. Comment choisir entre ces deux profils ? En ne choisissant pas… car pourquoi ne pas les emmener tous les deux. Ce qui pourrait signifier que Martinez ne prendrait que 2 attaquants purs (comme au mondial). Pour Verschaeren cet Euro viendra trop tôt.

Les attaquants

Si Doku et Trossard sont choisis tous les deux, il n'y aurait que Lukaku et Batshuayi. Benteke ratant son 3e tournoi. Dans le cas contraire, l’absence ou plutôt le non-retour de Fellaini (à moins d’un coup de tonnerre) permettrait à Martinez d’emmener 3 attaquants. Lukaku bien entendu mais aussi son back-up Batshuayi et Benteke. Christian avait été sacrifié au mondial. Ici les spécificités de Benteke pourraient être utiles.

Et si on élargissait ?

La donne pourrait encore évoluer. Car la proposition de Mancini, le coach de l’Italie, va assurément faire son chemin. Des listes de 26 joueurs et non 23. La crise sanitaire a bouleversé le foot. Quid si un ou plusieurs cas de COVID surgissent en plein Euro au sein d’une équipe? 

Elargir les noyaux est une solution et, me semble-t-il, une bonne idée. A voir si l’UEFA y sera sensible. Cela permettrait, peut-être, à Roberto Martinez de passer quelques nuits blanches de moins...

Belgique - Biélorussie : 30 mars 2021 (8-0)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous