Détournements: l'exposition d'Art Brut à voir au château de Seneffe

Danièle Lemaire, artiste
27 févr. 2016 à 13:10 - mise à jour 27 févr. 2016 à 13:10Temps de lecture2 min
Par Christine Borowiak

Il vous reste 1 semaine pour aller voir l'exposition Détournements au Château de Seneffe. Il s'agit de la 3 ème triennale d'Art hors normes organisée par le "groupement louviérois d'inclusion". Ces oeuvres sont réalisées par des personnes handicapées mentales provenant de sept institutions belges. Trois musées belges abritant des collections d'Art Brut ont également prêté des oeuvres le temps de l'exposition.

Vous y découvrirez des collages de publicités de magazine, des sculptures en bois rappellant des statues pré-colombiennes, des tissus assemblés en silhouettes, des tee-shirts, des peintures et des dessins, tous détournés de leur sens premier. Clin d'oeil supplémentaire : les oeuvres sont accrochées à de vieux frigos repeints en noir !

Danièle Lemaire, une artiste reconnue

Parmi les artistes réputés de cette exposition, Danièle Lemaire, 70 ans, qui vit et travaille à l'Atelier du 94 à Houdeng-Goegnies. Elle expose trois dessins réalisés à l'encre de Chine, des portraits d'amis. Elle est ravie. "Je suis très contente de mes tableaux, j'en suis très fière !".

Pascale Vlaemminck est le professeur d'arts plastique de Danièle. Pour elle, son élève est une artiste complète. "Danièle suit beaucoup les ateliers de théâtre, et elle va aussi très régulièrement aux ateliers d'arts plastiques. Et en plus, elle travaille souvent le soir dans sa chambre."

Les dessins et tableaux de Danièle se vendent comme des petits pains, et elle est régulièrement distinguée dans des concours. "Danièle a déjà participé à des concours où il y avait des gens de La Cambre, ou d'autres écoles artistiques, et ... elle est passée devant eux, elle a eu le premier prix ! "

L'art brut est en vogue

La qualité et la crédibilité artistique de l'Art hors normes ne sont plus plus contestées aujourd'hui confirme Coline de Reymaeker, la commissaire de l'exposition. "L'Art brut est un art qui a de plus en plus le vent en poupe par rapport à un Art contemporain plutôt hermétique actuellement. Ici, c'est plus facile d'accès, tout en étant tout à fait contemporain. Ca fait appel à quelque chose de très intérieur, de l'ordre de l'inconscient, et il y a beaucoup d'émotivité".

Un véritable marché s'est créé, ces dernières années et il est en plein essor. "Il y a de plus en plus de galeries qui ouvrent et qui ont du succès ! Regardez à Paris, la galerie d'Art brut de Christian Berst, qui est ouverte depuis dix ans : il vient d'inaugurer une succursale à New-York ! Et je vous rappelle que désormais, en même temps que la FIAC, la Foire Internationale de l'Art Contemporain, se déroule une Foire des Arts Bruts ! Donc, vraiment, ça marche très bien depuis quelques années !"

L'exposition "Détournements" est à voir à l'Orangerie du Château de Seneffe jusqu'au 6 mars prochain !

Articles recommandés pour vous