Vuelta - Cyclisme

Dessinée pour les grimpeurs, la Vuelta s'annonce ouverte et spectaculaire

Dessinée pour les grimpeurs, la Vuelta s'annonce ouverte et spectaculaire
18 août 2016 à 13:15Temps de lecture2 min
Par Belga News

Samedi débutera la 71e édition du Tour d'Espagne avec un contre-la-montre par équipes à Ourense. Si Fabio Aru, tenant du titre, n'est pas de la partie cette année, le plateau de la Vuelta est très relevé avec les présences d'Alberto Contador, Alejandro Valverde, Esteban Chaves, Nairo Quintana ou encore Chris Froome. Tous pourraient se mêler à la lutte pour la victoire finale.

Ce Tour d'Espagne, qui va se dérouler essentiellement dans le nord du pays, permettra aux grimpeurs de s'illustrer. Pas moins de 10 arrivées qui seront en effet jugées en altitude, une de plus qu'en 2015. Au total, pas moins de 51 ascensions sont au programme. Devant la difficulté de ce parcours, les routiers-sprinters n'ont pas tous fait le déplacement en Espagne.

L'année dernière, la victoire finale s'était jouée dans l'avant-dernière étape, lorsque Tom Dumoulin avait finalement cédé face aux attaques d'Astana et de Fabio Aru. Peu en vue sur le Tour de France cette année, le Sarde ne sera cette fois pas au départ de l'épreuve espagnole.

La course à sa succession s'annonce ouverte. Chris Froome, vainqueur de sa troisième Grande Boucle en juillet et médaillé de bronze sur le contre-la-montre aux Jeux Olympiques de Rio, arrive sur la Vuelta quelque peu fatigué. En quatre participations, il a fini deux fois 2e et une fois 4e. L'année dernière, il n'avait pas terminé. Sky voulait jouer la carte de Mikel Landa mais l'Espagnol a dû déclarer forfait, blessé à la hanche. Déjà leader sur le Giro, il avait dû abandonner, malade.

Les regards seront donc tournés vers les Colombiens. Nairo Quintana (Movistar), troisième du dernier Tour, aura à coeur de sauver sa saison en remportant la victoire finale. Esteban Chaves (Orica-BikeExchange) pourrait être la bonne surprise de cette édition 2016. Quatrième l'année dernière, il a confirmé ses bonnes dispositions sur trois semaines en prenant la deuxième place du dernier Giro. Il aura en outre une équipe complète à son service.

Enfin, il faudra évidemment compter avec Alberto Contador (Tinkoff). Son objectif principal était le Tour cette saison. Mais après deux chutes dans les deux premières étapes, il a dû y renoncer. "El Pistolero", qui a rapidement pu reprendre les entraînements, visera donc un quatrième sacre à Madrid.

Outre ces favoris, il faudra également surveiller les Néerlandais Steven Kruijswijk et Robert Gesink (LottoNL-Jumbo), l'Espagnol Alejandro Valverde (Movistar) et les Américain Tejay van Garderen (BMC) et Andrew Talansky (Cannondale-Drapac).

Côté belge, 21 coureurs seront au départ de la Vuelta, contre 14 au dernier Tour de France. Lotto-Soudal compte pas moins de huit coureurs belges dans ses rangs. Etixx-Quick Step a emmené Pieter Serry, Gianni Meersman et Yves Lampaert et BMC a sélectionné Philippe Gilbert, Dylan Teuns et Ben Hermans. IAM Cycling se présente avec Dries Devenyns et Jonas Van Genechten. Enfin, Jan Bakelants (AG2R), Jens Keukeleire (Orica-BikExchange), Zico Waeytens (Giant-Alpecin), Kenneth Vanbilsen (Cofidis) et Victor Campenaerts (LottoNL-Jumbo) seront également de la partie.

La 71e édition de la Vuelta se terminera le 11 septembre à Madrid.

Sur le même sujet