RTBFPasser au contenu
Rechercher

Consommer de l'électricité au moment le plus rentable: le défi d'un projet belge, unique en Europe

Consommer l'électricité au meilleur moment: un projet vise à favoriser tant le consommateur que le gestionnaire de réseau
21 févr. 2019 à 12:27 - mise à jour 21 févr. 2019 à 12:38Temps de lecture2 min
Par Dominique Delhalle

Vous  souhaitez réduire votre facture d'électricité? Un projet prend forme afin de produire et de consommer l'énergie au meilleur moment. L'offre et la demande devraient plus facilement se rencontrer grâce à un échange de données entre plusieurs utilisateurs. Les partenaires d'ores et déjà réunis dans le projet IO.Energy alimenteront une plateforme commune de connaissances et y auront naturellement accès. Start-up ou scale-up comme Thermovolt et N-Side, ainsi que des grands groupes comme Besix, BNP Paribas Fortis, Engie Electrabel, Fluxys et Proximus, sont déjà acteurs de terrain. "Ils disposent de connaissances et de compétences utiles au développement du système électrique de demain ainsi qu'à la création de nouveaux produits et services", soulignent les responsables d'IO.Energy

Un réseau mieux régulé

Quels avantages reconnaître dans cette plate-forme, volontiers qualifiée par ses créateurs d'écosystème intersectoriel? "Le consommateur pourra par exemple stocker, dans des batteries, l'énergie qu'il a produite ou la vendre à une tierce personne. Il serait également possible de lancer sa machine à laver, de charger sa voiture électrique, voire d'allumer le chauffage au sol au moment le plus opportun". Le tarif serait plus avantageux. Le réseau ne serait pas encombré, les niveaux de tension mieux respectés, ce qui aurait l'heur de plaire aux gestionnaires dans le souci d'une plus grande efficacité du système énergétique.

Unique en Europe

Cette plateforme de communication digitale sera testée avant tout lancement de nouveaux produits et services. 

A l'origine du projet, les gestionnaires de réseau comptent sur une collaboration plus large encore avec des organisations, avec le monde académique et des entreprises. "Mais l'utilisateur final pourra activement participer au système", indique Chris Peeters, le directeur exécutif d'Elia. "Et cela grâce à la digitalisation et à l'arrivée de technologies comme les panneaux photovoltaïques, les pompes à chaleur et les voitures électriques". 

Son homologue d'Ores précise que des moyens démesurés ne doivent pas être mobilisés: "nous entrons dans un nouveau monde, commente Fernand Grifnée. "Le défi de la transition énergétique, des productions décentralisées et de la flexibilité est passionnant pour les gestionnaires de réseaux. Nous voulons le relever"Pareil écosystème n'est encore d'application dans aucun pays européen.

 

 

Articles recommandés pour vous