Des milliers de manifestants ont défilé à Barcelone contre la violence

Manifestation du silence en Catalogne

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

02 oct. 2017 à 19:08 - mise à jour 02 oct. 2017 à 19:08Temps de lecture1 min
Par Belga

Des milliers de personnes ont défilé lundi à Barcelone et dans d'autres villes de Catalogne pour dénoncer les violences policières et défendre le référendum d'autodétermination interdit de la veille, réprimé par la police nationale.

"Ca avec Franco (le dictateur), c'était la norme! ", ont scandé des milliers de manifestants, dont beaucoup d'étudiants, qui ont défilé entre l'un des campus universitaires de la ville et le centre. Selon la police municipale, ils étaient 15.000. A la mi-journée, ils ont chanté et dansé des rondes sur la place de Catalogne, à l'extrémité de la très touristique avenue des Ramblas.

Agitant leurs drapeaux indépendantistes, ils tenaient des pancartes exigeant plus de démocratie. La veille, des policiers anti-émeutes ont fait irruption dans des dizaines de bureaux de vote pour saisir les urnes et le matériel électoral et empêcher le référendum interdit par la justice. Pour se frayer un passage au milieu des foules qui tentaient d'en barrer l'accès, ils ont fait usage de leurs matraques, boucliers et parfois de balles en caoutchouc. Des scènes qui ont choqué l'opinion en Europe. Lundi matin, quatre personnes étaient hospitalisées, dont deux dans un état critique, selon le gouvernement régional.

Le président Carles Puigdemont et la maire de Barcelone Ada Colau ont participé à un rassemblement réunissant plusieurs centaines de personnes pour dénoncer ces violences.