Diables Rouges

Des Diables retrouvés s'offrent un quart contre l'Argentine de Messi

Des Diables retrouvés s'offrent un quart contre l'Argentine de Messi
01 juil. 2014 à 06:07 - mise à jour 01 juil. 2014 à 22:50Temps de lecture4 min
Par mabe

L'après-match de Belgique/Etats-Unis dans notre Match Center

Marc Wilmots décide de ne pas calculer et aligne son onze de base pour débuter ce match importantissime. Vincent Kompany, incertain suite à une blessure à l'aine, tient bien sa place dans l'axe de la défense aux côtés de Daniel Van Buyten. Devant, le sélectionneur national fait confiance à Divock Origi à la pointe de l'attaque.

Le joueur de Lille n'a besoin que de 41 secondes pour se mettre en évidence. Sur une belle construction entre De Bruyne et Mertens, Origi se retrouve seul, excentré, et tente se chance. Son envoi est cadré mais sorti par Tim Howard.

Le jeu des Belges est plus chatoyant que lors des matches de groupe. Les Diables jouent sur la rapidité de leurs ailiers (Mertens et Hazard) et poussent les Etats-Unis à la faute. Résultat: les Américains font des fautes et Geoff Cameron est averti dès le quart d'heure pour un croc-en-jambe sur Dries Mertens. Jurgen Klinsmann ne fait pas autre chose: il demande à ses joueurs de passer derrières nos défenseurs latéraux. Les ballons yankee sont envoyés vers les points de corner afin de prendre à revers Alderweireld et Vertonghen.

A la 22ème minute, les Diables se retrouvent en contre à 5 contre 3. Jan Vertonghen décide de céder le ballon à Kevin De Bruyne, qui crochète avant de frapper. Malheureusement pour le joueur de Wolfsburg croque son envoi alors qu'il avait le but ouvert devant lui.

Les occasions s'enchainent pour les Diables. Trois minutes plus tard, Jan Vertonghen est superbement décalé sur le flanc gauche. Il décide de centrer pour Marouane Fellaini, qui se trouve au deuxième poteau mais le ballon est sorti de justesse par la défense américaine. La pression tricolore s'accentue.

Les Belges doivent toutefois rester attentifs. Sur contre les Etats-Unis sont dangereux et le prouvent à la 37ème minute. Suite à un débordement sur la droite, Daniel Van Buyten est contraint de sauver de justesse un ballon qui arrivait parfaitement sur la tête de Dempsey, au petit rectangle. Sans l'intervention de Big Dan, c'était probablement 0-1.

Les Belges sont un rien en retard dans leurs interventions et Vincent Kompany est averti pour une faute par derrière juste avant la mi-temps.

Le deux équipes rejoignent les vestiaires sur le score de 0-0. Le jeu est plaisant et les occasions au rendez-vous. La Belgique reprend bien la deuxième période et Dries Mertens inquiète directement Howard par une tête lobée que le gardien dévie en coup de coin.

Les Diables Rouges continuent d'enchainer les grosses occasions, sans succès. A la 52ème minute, Divock Origi passe au dessus du ballon sur un excellent centre de Vertonghen. Trois minutes plus tard, Kevin De Bruyne ne cadre pas un envoi de loin alors que Divock Origi trouve la transversale sur une tête à la 56ème minute. La domination belge est totale mais ne se traduit pas en but.

Les Belges ont encore une grosse occasion à la 59ème mais la Madjer de Mertens n'est pas cadrée. Marc Wilmots décide alors de faire rentrer du sang neuf et demande à Dries Mertens de céder sa place à Kevin Mirallas.

Les Etats-Unis sont bien regroupés devant leur défense, ce qui force la Belgique à tenter sa chance de loin via Witsel (68ème).

Quelques minutes plus tard, Divock Origi a de nouveau un beau ballon suite à un solo d'Eden Hazard. L'attaquant de Lille tente le plat du pied mais celui-ci est placé sur Howard, qui repousse sans trop de mal.

Tim Howard sort tout. Superbement lancé en profondeur par Divock Origi, Kevin Mirallas se retrouve seul face au gardien américain, qui touche la tentative de son coéquipier d'Everton. La Belgique a déjà tiré au but plus de 25 fois, contre seulement 3 tentatives américaines...

Le portier de la bannière étoilée sort encore une tentative d'Eden Hazard trois minutes plus tard. Vincent Kompany a lui aussi un ballon de but dans les dernières minutes du temps réglementaire, tout comme Eden Hazard, puis Marouane Fellaini.

Dans le temps additionnel, la Belgique passe tout près de la correctionnelle. Sur un centre mal dégagé par la défense belge, Bedoya joue par-dessus pour Jones, qui remise de la tête juste à côté de lui pour Wondolowski. Seul face au but, le buteur américain, bien gêné par Courtois, envoie sa demi-volée puissante au-dessus. Les Américains passent tout près du hold-up ! Klinsmann n'en croit pas ses yeux.

Rien n'y fait, les deux équipes doivent passer par la prolongation. Marc Wilmots effectue alors son deuxième changement: Romelu Lukaku se retrouve en pointe, à la place de Divock Origi et a 30 minutes pour faire basculer le match.

L'attaquant de Chelsea met 90 secondes pour être décisif. Il gagne son duel et va au face-à-face avec Howard. Au dernier moment, il passe le ballon en retrait pour De Bruyne, qui fait le tour de son défenseur pour placer le ballon dans le petit filet. C'est 1-0 et c'est largement mérité.

Excentré, l'ex-attaquant anderlechtois tente sa chance quelques minutes plus tard mais sa tentative est déviée par Howard.

L'équipe belge se libère à la 104ème minute. On inverse les rôles: Kevin de Bruyne est lancé en profondeur sur la gauche et temporise. Il attend Romelu Lukaku, qui récupère le ballon et trompe Howard d'un tir puissant. C'est 2-0!

L'euphorie est dans le camp belge mais les Américains tempèrent directement les ardeurs tricolores. Green, monté au jeu juste après le deuxième but belge, réduit l'écart à la 106ème.

Marc Wilmots effectue alors son dernier changement et fait descendre Eden Hazard. Nacer Chadli monte au jeu.
Thibaut Courtois s'érige en sauveur de la nation en sortant une occasion 5 étoiles sur une construction américaine sur coup franc. Les Etats-Unis poussent la Belgique à une fin de match stressante.

La défense belge tient bon. La Belgique s'offre un superbe quart de finale contre l'Argentine du quadruple Ballon d'Or Lionel Messi. Rendez-vous samedi dès 18h!

S. Rouquet