Santé & Bien-être

Des bactéries pathogènes dans votre machine à café ?

Des bactéries pathogènes dans vos machines à café?
30 avr. 2016 à 14:30Temps de lecture2 min
Par RTBF TENDANCE

Le Soir relayait l'information le 4 décembre dernier: "Quel que soit le fabricant, les résultats sont les mêmes: toutes les machines ont révélé une diversité bactérienne significative, avec un total de genres identifiés de 35 à 67", soit une quantité "modérément à fortement abondante". Parmi eux figurent des "genres bactériens avec des propriétés pathogènes", notent-ils. "C'est-à-dire qui engendrent des maladies".

Info ou Intox ?

Nous avons décidé de faire analyser les machines à café de nos téléspectateurs et celles de notre rédaction, ignorées depuis belle lurette ! Nous avons réalisé des prélèvements sur 5 machines : percolateur, machine à dosettes, expresso ou autre machine à capsules. Dans le réservoir à eau et dans l'espace dévolu aux capsules ou au pads, tout est apporté dans un laboratoire certifié.

Les résultats sont sans appel : il n'y a aucune bactérie pathogène dans les 10 prélèvements effectués. A l'exception de bactéries bénignes présentes naturellement dans l'eau. Ouf!

Recommandations

Un minimum d'hygiène et d'entretien sont recommandés, ne fut-ce que pour éviter les dépôts de calcaire. Eau chaude et vinaigre feront très bien l'affaire. Il est conseillé de bien nettoyer sa machine à café en oubliant pas le réservoir à dosettes au moins une fois par semaine. Pensez au réservoir d'eau, à la grille d'égouttage et, pour les plus pointilleux, un nettoyage à la brosse à dents du bac à capsules ou à pads. Certaines marques recommandent un détartrage de leurs machines tous les 2 à 3 mois selon l'usage.

D'autres nids à bactéries ?

Il existe d'autres objets du quotidien qui grouillent de bactéries. Le GSM contient pas moins de 7000 types de bactéries différentes dont des streptocoques, des staphylocoques et des germes fécaux. Les éponges de cuisine, les poignées de porte, les claviers d’ordinateur et les engins des salles de sports sont de véritables nids à bactéries. Mais le pire, c'est... le "french kiss". 10 secondes de baiser favoriserait l'échange de 80 millions de bactéries. 

Pour éviter de les accumuler, inutile de ne plus embrasser personne. Pensez plutôt à vous laver les mains plusieurs fois par jour. En effet, elles touchent chaque demi-heure plus de 300 surfaces (pas toujours propres). Sans compter ouvrir le robinet et prendre le savon, il existe sept étapes pour bien se laver les mains : 

  1. ongles (gratter sur la paume opposée)
  2. doigts
  3. espace entre les doigts
  4. paumes
  5. dessus des mains
  6. pouces
  7. poignets

Après, il est conseillé de s’essuyer les mains avec du papier et d’utiliser le papier pour fermer le robinet pour éviter de se contaminer les mains.

Article original publié sur notre site Info.

Articles recommandés pour vous