Demande d'asile pour Assange: l'Equateur va faire connaître sa décision

Le fondateur de Wikileaks Julian Assange, le 2  février 2012 à Londres
15 août 2012 à 21:38 - mise à jour 15 août 2012 à 21:47Temps de lecture1 min
Par AFP

L'Equateur "a pris une décision" dans le cas de Julian Assange "et l'annoncera demain (jeudi) à 07h00 du matin (12h00 GMT) dans ce même endroit", a indiqué M. Patino.

Le ministre a estimé que l'ambassade d'Equateur à Londres, où M. Assange est réfugié depuis le 19 juin, pourrait être prise d'assaut si l'Australien n'est pas remis aux Britanniques en vue de son extradition vers la Suède, où la justice veut le juger pour viol et agression sexuelle.

"Ils pourraient prendre d'assaut notre ambassade si l'Equateur ne livre pas Julian Assange", a déclaré M. Patino.

Selon le chef de la diplomatie équatorienne, "la position qu'a adoptée le gouvernement de Grande-Bretagne est inadmissible, tant du point de vue politique que du point de vue juridique".

"Une entrée non autorisée dans l'ambassade d'Equateur serait une violation flagrante de la Convention de Genève" sur les missions diplomatique, a déclaré M. Patino.

Avant sa conférence de presse, M. Patino a eu une réunion avec le président équatorien Rafael Correa, au cours de laquelle il a remis un rapport sur la demande d'asile politique du fondateur de Wikileaks.

La justice britannique a donné son feu vert à l'extradition de M. Assange vers la Suède.


AFP

Sur le même sujet

Assange: Quito juge réel le risque d'une intrusion dans son ambassade

Monde

Articles recommandés pour vous