RTBFPasser au contenu
Rechercher

Economie

Dell acquiert Perot Systems (services informatiques) pour 3,9 milliards de dollars

21 sept. 2009 à 14:00Temps de lecture2 min
Par AFP

L'accord, qui est "définitif", a été approuvé par les conseils d'administration des deux sociétés texanes, ont indiqué Dell et Perot Systems dans un communiqué commun.

Dell, qui propose de racheter l'ensemble des actions ordinaires de Perot Systems pour 30 dollars l'action, espère avoir conclu l'opération d'ici la fin janvier.

A l'issue de l'opération, Perot Systems deviendra la branche services de Dell, sous la direction de Peter Altabef, l'actuel directeur général de Perot Systems.

En outre, Dell "envisage" d'accueillir Ross Perot junior, le fils du magnat texan qui fut candidat à la Maison Blanche en 1992, au sein de son conseil d'administration. M. Perot est actuellement président du conseil d'administration de Perot System.

Dell a indiqué qu'il prévoyait que cette opération renforce ses bénéfices dès son exercice fiscal 2012 (février 2011 - janvier 2012).

Cela faisait plusieurs mois que Dell, confronté à la chute de ses ventes en raison des reports de renouvellement d'équipements informatiques professionnels, laissait entendre qu'il envisageait d'accélérer sa croissance par le biais d'acquisition ou alliances, fort de quelque 11,7 milliards de dollars de liquidités à la fin juillet.

Néanmoins le marché inquiet faisait perdre au titre Dell 4,72% à 15,89 dollars dans les minutes suivant l'ouverture de la Bourse de New York. Celui de Perot Systems se rapprochait logiquement du prix offert par Dell, en hausse de 65,66% à 29,68 dollars.

Un analyste de la Barclays craignait que cette opération ne soit qu'à la première salve d'une fringale d'acquisitions. "Nous nous inquiétons que d'autres fusions-acquisitions puissent suivre alors que Dell continue une transition, s'éloignant des ventes de PC à faibles marges pour se rapprocher d'un modèle intégré de services pour entreprises".

Cet analyste, Hale Holden, voyait dans la manoeuvre une tactique "défensive" face aux stratégies déjà suivies par IBM et Hewlett-Packard.

Cela fait en effet plusieurs années qu'IBM a adopté une stratégie de revenus récurrents pour amortir l'impact des cycles d'équipements informatique.

Le numéro un mondial des ordinateurs Hewlett-Packard a également adopté une stratégie similaire l'an dernier en s'emparant de la société de services EDS, et le mois dernier le groupe avait indiqué que cette activité était devenue la plus importante du groupe.

L'acquisition de Perot Systems "développe de façons importante les capacités de Dell dans les services aux entreprises, et rend les avantages de Perot Systems accessibles à encore plus de clients à travers le monde", a souligné pour sa part le fondateur et PDG de Dell, Michael Dell.

M. Dell, qui a lancé une opération de restructuration et restructuration d'effectifs devant se poursuivre jusqu'en 2011, a prévenu que la fusion s'accompagnerait de mesures d'économies, chiffrées à 300 millions de dollars sur deux ans. En revanche il n'a pas chiffré le nombre d'éventuelles suppressions d'emploi à attendre.

L'opération rapproche deux sociétés implantées à 300 km de distance entre Dallas et Austin, avec d'un côté un fabricant informatique qui emploie près de 79.000 personnes, avec un chiffre d'affaires qui a atteint 61,1 milliards de dollars durant les 12 mois achevés le 30 janvier dernier, et de l'autre une société de services de quelque 23.000 employés, avec quelque 2,8 milliards de dollars de chiffre d'affaires l'an dernier.

"Quand mon père a fondé Perot Systems il avait en tête un leader mondial de l'informatique. Le Dell nouveau et plus large construit sur cette promesse et ses succès en apportant l'expertise de Perot Systems à plus de clients que jamais", a commenté Ross Perot Jr.