Regions Liège

Débit d'étiage pour les flots de péket au Quinze-Août en Outremeuse

Le principal fournisseur de péket en Outremeuse : des livraisons en berne
14 août 2021 à 08:23Temps de lecture1 min
Par Michel Gretry

Les festivités mariales se déroulent en mode mineur, cette année. Le comité organisateur, la "république libre" a voulu se recentrer sur les éléments essentiels du folklore liégeois. Mais l’un de ces éléments risque de manquer aux habitudes et aux réjouissances : le genièvre.

En cause, les normes sanitaires. D’habitudes, les associations culturelles, les troupes scoutes, les groupements divers peuvent ouvrir comptoirs en rue, et proposer du péket à la vente. Cette année, seuls les professionnels sont autorisés, en terrasses. C’est une façon de limiter les rassemblements de foule. Ce qui augure d’un débit nettement inférieur aux années habituelles.

Chez le principal "brasseur grossiste" de l’agglomération, la chute des commandes est évaluée entre vingt et quarante pour cent, par rapport à une édition "normale" du Quinze-Août. La pandémie n’est peut-être d’ailleurs pas le seul facteur d’explication. Certains constatent un début de désaffection des jeunes générations, et d’autres, à mots couverts, pointent le régime fiscal luxembourgeois, modifié récemment, et de plus en plus avantageux : depuis lors, certains cafetiers, clients réguliers, semblent se fournir "ailleurs".

Articles recommandés pour vous