La matinale de Musiq3

Danielle Arbid, "Peur de rien"

Peur de rien
01 mars 2016 à 16:34 - mise à jour 01 mars 2016 à 16:34Temps de lecture1 min
Par Pascal Goffaux

Danielle Arbid, la réalisatrice de Peur de rien, qui sort ce mercredi en salle, a débarqué en France il y a 27 ans. Elle avait 18 ans. Elle quittait son Liban natal encore meurtri par la guerre civile, pour suivre des études de lettres et de journalisme, à Paris. Après avoir exercé son métier de journaliste pour Libération, Courrier International ou encore Le Magazine Littéraire, Danielle Arbid se lance dans le cinéma s’essayant au court métrage, au documentaire, au film expérimental et au long métrage avec le Liban, en point de mire, mais jamais dans le sens du poil ! Ce qui vaut à ces films d’être interdits au Liban.

 

Peur de rien, le 4e long métrage de Danielle Arbid, est en quelque sorte la suite du film Dans les champs de bataille, son premier long métrage sorti en 2003. On retrouve le personnage de Lina qui avait 10 ans dans le premier film et en a 18 dans la nouvelle réalisation. Peur de rien met en scène Lina qui après avoir quitté son Liban natal débarque à Paris pour y suivre des études de lettres. Le film a une forte teneur biographique, il évoque l’arrivée en France de la réalisatrice et plus largement il raconte le parcours sentimental et intellectuel d’une jeune femme éprise de liberté. À l’écran - et elle est la révélation du film - Manal Issa interprète cette jeune femme aux côtés d’un fort beau casting avec notamment Dominique Blanc, Vincent Lacoste et notre compatriote Philippe Résimont.

 

Frédérique Morin a rencontré Danielle Arbid.

Articles recommandés pour vous