Crise au Mali : après d'importantes contestations, les leaders de la contestation ont été relâchés

Bamako connait ses plus graves troubles depuis des années.
13 juil. 2020 à 16:47Temps de lecture1 min
Par Belga

Les leaders de la contestation qui réclament un changement de pouvoir au Mali arrêtés en fin de semaine dernière ont été relâchés, ont indiqué leurs avocats ce lundi.

"Mes trois clients Choguel Maïga, Kaou Djim et l’imam (Oumarou) Diarra viennent d’être libérés. D’autres ont été libérés hier soir déjà, de manière désordonnée", a dit à l’AFP un de leurs avocats, Me Alifa Habib Koné. Ils avaient été arrêtés alors que la capitale Bamako connaissait ses plus graves troubles depuis des années.

Sur le même sujet

Mali : le mouvement de contestation maintient l’exigence de la démission du président Keïta

Articles recommandés pour vous