Coronavirus : "Un théâtre qui ne joue pas est un théâtre qui meurt !", affirme le directeur du centre culturel d’Uccle

Empty chairs in movie theater.
06 déc. 2021 à 21:27Temps de lecture1 min
Par Nesrine Jebali

Ce qui était tant redouté par les professionnels du spectacle a été acté, vendredi dernier, en comité de concertation. Depuis ce lundi, la jauge est limitée à 200 personnes dans les salles belges. Le secteur de la culture a dû s’adapter comme par exemple au centre culturel d’Uccle.

800 spectateurs… C’est le nombre de places que compte habituellement le centre culturel d’Uccle. Ce lundi soir, comme de nombreux soirs de la semaine, des spectacles ont lieu. Mais cette fois encore, la direction a dû s’adapter pour pouvoir respecter ces nouvelles mesures.

Une réaction en très peu de temps

« Un théâtre qui ne joue pas est un théâtre qui meurt ! On a décidé de jouer quand même », affirme Tristan Bourbouze, directeur du centre culturel d’Uccle.

En seulement quelques jours, le centre culturel d’Uccle a dû prendre des dispositions pour respecter cette jauge imposée. Ce lundi soir, par exemple, le spectacle « Elysée », qui dévoile les coulisses de l’élection de François Mitterand, avait suscité l’intérêt de 350 personnes.


►►► À lire aussi : "Des décisions désastreuses" pour le secteur de la culture, choqué par les décisions du Comité de concertation


« Concrètement, on a appelé les spectateurs et on les a prévenus et on leur a demandé s’ils confirmaient leur présence ou s’ils acceptaient de reporter sur un autre spectacle de la saison. Heureusement, le public nous suit et on a réussi à ramener la jauge en dessous. On est très conscient de notre responsabilité sociale », rajoute Tristan Bourbouze.

Des reports, des annulations…

Dans les prochains jours, de plus importants spectacles devaient avoir lieu au centre culturel d’Uccle. Certains ont dû malheureusement être annulés ou reporté.

"On essaie d’annuler le moins possible. On a trouvé des moyens pour reporter, transformer mais on a été obligé d’annuler parfois. Mais c’est un modèle qui a long et moyen terme n’est pas tenable", témoigne le directeur du centre culturel.

Ces reports et annulations vont conduire le secteur de la culture à une situation financière difficile. Des aides sont prévues mais seront-elles suffisantes ? On le verra dans les prochaines semaines…

Extrait du JT de 19H30 du lundi 6/12/2021

Sur le même sujet

Face au variant Omicron, le Maroc bannit festivals et grandes manifestations culturelles

Masque dès 6 ans, y compris en classe, écoles fermées le 20 décembre, l’HoReCa épargné, la culture bousculée : les mesures du Codeco de ce 3 décembre

Coronavirus

Articles recommandés pour vous