Coronavirus

Coronavirus en Belgique ce 12 février : moins de 400 lits occupés en soins intensifs, les décès continuent à augmenter

12 févr. 2022 à 07:24 - mise à jour 12 févr. 2022 à 08:59Temps de lecture3 min
Par RTBF

Après quelques jours de remontée la semaine dernière, le nombre de patients positifs au Covid-19 dans les unités de soins intensifs en Belgique est à nouveau repassé sous la barre des 400 lits occupés. Tous les indicateurs sont désormais clairement repartis à la baisse, à l'exception notable des décès, qui eux, poursuivent encore leur tendance à la hausse.

Cette hausse des décès concerne principalement la Flandre, et les tranches d'âge les plus âgées, en particulier les plus de 85 ans.

Point presse Sciensano 11/02/2022 : augmentation des décès, principalement chez les + de 85 ans

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Loading...

Les derniers chiffres enregistrés, non encore consolidés, laissent hélas apparaître que la moyenne des décès quotidiens (44) va encore augmenter pendant quelques jours. Pourquoi?

  • Le lien avec les contaminations est moindre, mais il existe toujours. Les décès sont toutefois l’indicateur qui est le plus en décalage avec les cas. Le pic des contaminations a été atteint il y a deux semaines environ, on pourrait donc s’attendre à ce que celui des décès soit atteint prochainement.
  • C’est dans les tranches d’âge les plus jeunes que les contaminations ont d’abord cessé de baisser. Elles ont continué à grimper jusqu’il y a quelques jours parmi les personnes plus âgées (la tendance est désormais à la baisse aussi). Or, une récente étude montre que si Omicron est statistiquement moins sévère que Delta, le risque de cas grave reste important au-dessus de 80 ans, même si un peu moindre. Etant donné le nombre record de contaminations enregistré, même avec un risque diminué, un certain nombre de ces cas ont connu une issue fatale. On remarque d’ailleurs que les plus de 85 ans représentaient pour la semaine écoulée plus de la moitié des décès. Si on prend les plus de 65 ans, ils représentent plus de 90% des décès enregistrés
Loading...

Les chiffres consolidés du tableau de Sciensano

Ces chiffres sont tirés des données actualisées publiées par Sciensano et mises sous forme de tableau ici.

Cas détectés¹ : entre le 02/02 et le 08/02, 20.763 nouvelles infections au coronavirus ont été détectées en moyenne chaque jour. C’est une baisse de 46% par rapport à la semaine précédente.

Tests : entre le 02/02 et le 08/02, une moyenne de 67.911 tests ont été effectués quotidiennement, un total en baisse de 33% par rapport à la semaine précédente.

Admissions : elles s’élèvent en moyenne à 294,7 entre le 05/02 et le 11/02. C’est une diminution de 17% par rapport à la semaine précédente.

Personnes hospitalisées² : 3852 patients sont actuellement hospitalisés avec un test positif au Covid-19, dont 397 patients traités en soins intensifs.

Taux de positivité³ : sur la base des résultats des tests obtenus entre le 02/02 et le 08/02, il est de 35,8%, en baisse de 8,1% par rapport à la semaine dernière.

Taux de reproduction : calculé sur la base de l’évolution des admissions, le Rt du coronavirus s’établit aujourd’hui à 0,88. Lorsqu’il est supérieur à 1, cela signifie que la transmission du virus s’accélère.

Décès : entre le 02/02 et le 08/02, 44,1 personnes sont décédées en moyenne des suites du virus. Depuis le début de l’épidémie, 29.624 personnes sont mortes du coronavirus.


¹ Les cas détectés sont le nombre de patients pour lesquels un test positif a confirmé la présence du virus. La date qui est considérée est celle du diagnostic, pas du résultat du test. Les données sont considérées comme consolidées après 4 jours. Le nombre de cas peut dépendre en partie de la stratégie de testing : si on teste plus systématiquement, on détecte aussi plus de cas.

² Dans les personnes hospitalisées sont comptabilisés des patients déjà hospitalisés pour une autre raison, et qui ont effectué un test positif.

³ Le taux de positivité est le nombre de tests positifs par rapport au nombre de tests effectués. Une même personne peut être testée plusieurs fois. Il dépend lui aussi de la stratégie de testing : si on ne teste pas assez, le taux de positivité va être plus élevé.

Sur le même sujet

Coronavirus en Belgique ce 16 février : pourquoi les admissions ne diminuent pas aussi vite que les cas

Coronavirus

La Belgique en code orange amère

Chroniques

Articles recommandés pour vous