Coronavirus: dans une maison de repos de Huy, quasiment tous les tests sont positifs

Coronavirus: dans une maison de repos de Huy, quasiment tous les tests sont positifs
19 avr. 2020 à 11:13 - mise à jour 19 avr. 2020 à 11:13Temps de lecture1 min
Par Avec Belga

Les premiers résultats des tests tombent dans les maisons de repos. Sur les 22.000 échantillons analysés en laboratoire, 15% étaient positifs au Covid-19, selon Philippe De Backer, le ministre en charge de l'approvisionnement du matériel.

Mais, à la Résidence des Longs Thiers à Huy, 98% des tests sont positifs, résidents et personnel soignant compris. Sur les 40 travailleurs et 43 résidents testés, seuls trois résidents et un travailleur ne sont pas touchés.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


"Cinq résidents présentaient des symptômes et lorsque nous avons eu la confirmation de leur infection, une cellule de crise a été mise en place. Un laboratoire privé a été contacté pour tester l'ensemble des personnes mardi dernier. Dès le lendemain, en fin de journée, nous avions les résultats indiquant le nombre de personnes contaminées", explique Francesco Virone, directeur général de l'association Notre-Dame, gérant la résidence des Longs Thiers.  

Une situation particulière qui permet cependant aux membres du personnel de décompresser. "Les équipes travaillaient avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête, car nous avions des suspicions et ne pas savoir rendait la vie de l'établissement compliquée. Désormais, il n'y a plus d'isolement, l'activité sociale institutionnelle est retrouvée et le travail a été réorganisé. Le personnel est désormais rassuré et la bonne humeur est revenue dans le bâtiment. C'est un soulagement", ajoute le directeur général.  

Les employés doivent cependant prendre toutes les précautions pour ne pas contaminer leur entourage. "Chaque travailleur reprend avec lui un masque lorsqu'il rentre chez lui. Ce geste, en plus des autres mesures d'hygiène, offre une sécurité supplémentaire."  

Plusieurs décès ont eu lieu dans la résidence des Longs Thiers, mais pour Francesco Virone il est impossible d'en déterminer la cause précise. "La plupart des personnes testées sont asymptomatiques et il est compliqué de savoir si les résidents décédés étaient touchés par le virus ou une autre maladie", explique-t-il enfin.
 

Huy : maison de repos quasi à 100 % touchée

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous