Coronavirus dans les sociétés de titres-services: la Flandre envisage d'exclure un utilisateur s'il ne porte pas de masque

La suspension pourrait aller jusqu'à un an pour une première infraction et jusqu'à 5 ans en cas de récidive.
27 mars 2021 à 08:34Temps de lecture1 min
Par Belga

La ministre flamande de l'Emploi, Hilde Crevits, souhaite exclure du système des titres-services les utilisateurs qui ne portent pas de masque de protection lors de la venue à leur domicile d'une aide-ménagère. La suspension pourrait aller jusqu'à un an pour une première infraction et jusqu'à 5 ans en cas de récidive, a-t-elle fait savoir samedi. Le projet de décret doit être soumis au Parlement flamand.

"Les entreprises de titres-services et certainement leurs aide-ménagères méritent notre plus grand respect car elles poursuivent leur travail durant cette crise sanitaire. Elles continuent à assister les familles et les personnes fragiles dans leurs tâches ménagères. Et elles doivent pouvoir le faire dans un environnement sûr. Les utilisateurs ont donc une responsabilité importante", explique la ministre dans un communiqué. "Si l'un d'eux ne prend pas ses responsabilités et ne respecte pas les mesures de sécurité, nous voulons créer la possibilité de l'exclure temporairement du système."

Selon Mme Crevits, plusieurs enquêtes ont révélé que tous les clients ne respectaient pas les mesures de sécurité et notamment le port du masque. Dans pareil cas, la société de titres-services doit déposer plainte auprès de l'inspection et les services d'inspection flamand et fédéral effectueront alors un contrôle.

Secteur des titres services inquiet à Bruxelles

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Lancement d’une vaste campagne axée sur la sécurité : "Offrez des conditions de travail 5 étoiles à votre aide ménagère"