Coronavirus au Pakistan : des médecins qui demandaient des protections anticoronavirus emprisonnés au Pakistan

Coronavirus au Pakistan : des médecins qui demandaient des protection anticoronavirus emprisonnés au Pakistan
06 avr. 2020 à 18:04 - mise à jour 06 avr. 2020 à 18:04Temps de lecture1 min
Par Belga

Une cinquantaine de médecins, qui manifestaient contre l’indisponibilité des équipements de protection contre le nouveau coronavirus, ont été interpellés et détenus plusieurs heures lundi à Quetta, capitale du Sud-Ouest pakistanais, selon la police et des médecins.

"Nous avons arrêté 53 médecins pour violation de la loi", a déclaré à l’AFP Abdul Razzaq Cheema, un cadre de la police. Tous ont été relâchés après plusieurs heures de détention, "le gouvernement provincial ayant demandé qu’ils soient libérés", a-t-il ajouté.

Plus de 100 médecins et ambulanciers s’étaient rassemblés près de l’hôpital principal de Quetta avant de converger vers la résidence du chef du gouvernement de la province du Baloutchistan, dans laquelle ils ont tenté d’entrer, a constaté un journaliste de l’AFP.


►►► Retrouvez tout notre dossier sur le coronavirus


Des policiers les ont frappés à coups de bâtons pour les disperser avant de procéder à des arrestations, selon ce reporter.

Médecins et infirmier protestaient "contre l’absence d’équipements de protection" contre la pandémie dans la province, a reconnu Liaqat Shehwani, le porte-parole du gouvernement du Baloutchistan.

Cinquante personnes sont mortes de la pandémie au Pakistan et plus de 3400 malades sont recensés, le nombre de cas positifs étant sous-évalué du fait du manque de tests dans ce pays de plus de 200 millions d’habitants au système de santé défaillant.

Sur le même sujet