Regions Bruxelles

Coronavirus: 24 écoles néerlandophones de Bruxelles cherchent du personnel mais n'en trouvent pas

temporary-20210518024155
18 mai 2021 à 12:59 - mise à jour 18 mai 2021 à 12:59Temps de lecture1 min
Par BELGA

Afin de rattraper le retard d’apprentissage engendré par la pandémie de Corona, de nombreuses écoles néerlandophones bruxelloises sont à la recherche de personnel supplémentaire et de subsides additionnels de la Commission communautaire flamande. Selon les chiffres livrés par le ministre Sven Gatz, en réponse à une question de la députée bruxelloise Bianca Debaets (CD&V), beaucoup d’écoles ont du mal à en trouver.

Depuis l’apparition de la pandémie, 125 écoles néerlandophones bruxelloises ont déjà demandé de nouveaux subsides à la Commission communautaire flamande. (CCF). Ce faisant, elles espèrent pouvoir recruter du personnel supplémentaire, mais de nombreux postes restent vacants. Au début du mois de mai, 24 écoles, soit 1 école sur 5 parmi celles qui ont demandé un soutien financier, n’avaient pas encore trouvé de personnel supplémentaire.

Un point de la situation datant de début mai indique que plus d’une centaine d’écoles néerlandophones de Bruxelles disposaient d’un corps enseignant temporairement élargi.

L’ensemble représente un total de 163 enseignants, soit 39,7 équivalents temps plein. La durée de leurs missions varie d’une semaine à trois mois, mais celles-ci ont toutes le même objectif : aider les élèves à rattraper leur retard.

Retard dans l'enseignement: JT 18/05/2020

Enseignement: comment combler le retard ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous