Comment le ciel s'est vidé de ses avions : comparaison entre avril 2019 et avril 2020 (vidéo)

Comment le coronavirus a vidé le ciel de ses avions

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

19 avr. 2020 à 12:52 - mise à jour 19 avr. 2020 à 12:52Temps de lecture1 min
Par Am.C.

Le confinement imposé à de nombreux pays européens pour contrer l’épidémie de coronavirus a des conséquences sur terre… et dans le ciel. La semaine dernière, nous vous montrions comment le niveau de dioxyde d’azote dans l’air avait fortement chuté par rapport à la même période en 2019.

Autre conséquence au-dessus de nos têtes : on aperçoit beaucoup moins d’avions dans le ciel.

Le 23 mars dernier, le contrôleur aérien européen Eurocontrol indiquait qu’il n’avait escorté que 6837 vols dans son espace aérien sur l’espace d’une journée, soit moins d’un quart du nombre de vols effectués le même jour l’année dernière.


►►► À lire aussi : Le secteur aérien pourra-t-il éviter la catastrophe industrielle ?


A mesure que le confinement est devenu plus strict, la tendance s’est encore affirmée. Selon Eurocontrol, en avril, les grands aéroports européens ont géré 90% de vols en moins par rapport au même mois en 2019.

Le meilleur moyen de se rendre compte de cette diminution, c’est encore de regarder les vidéos qui se trouvent dans cet article. Chaque avion est représenté par un point lumineux. En avril 2019, on assistait à une sorte de ballet incessant de lucioles pleines de kérosène. Un an plus tard, c’est presque le désert dans le ciel.

Sur le même sujet

Couac dans la communication de remboursement de Ryanair

On n'est pas des pigeons