Commando raté de Notre-Dame: les deux principales accusées condamnées à 25 et 30 ans de réclusion

Commando raté de Notre-Dame: les deux principales accusées condamnées à 25 et 30 ans de réclusion
14 oct. 2019 à 20:48 - mise à jour 14 oct. 2019 à 20:48Temps de lecture1 min
Par Belga

Les djihadistes Ornella Gilligmann et Inès Madani, qui avaient tenté de faire exploser une voiture près de Notre-Dame en septembre 2016, ont été condamnées lundi par la cour d'assises de Paris à 25 ans et 30 ans de réclusion criminelle.

Sarah Hervouët, qui avait porté quatre jours plus tard un coup de couteau à un policier en civil de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), a elle été condamnée à 20 ans de réclusion. Toutes les trois encouraient la perpétuité. Ces condamnations suivent les réquisitions du parquet.

Archives : Journal télévisé du 09/09/2016

Paris : Attentat déjoué

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement