RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Coldplay, les nouveaux Dieux du stade roi Baudouin

La tournée estivale de Coldplay se tient dans des stades. A Bruxelles, la première des quatre dates a eu lieu vendredi soir.

Coldplay est-il le plus grand groupe de pop-rock actuel ? Le concert donné ce vendredi soir au stade roi Baudouin par le quatuor britannique aux sept Grammy awards lui donne en tout cas un sacré avantage sur la concurrence. C’était le premier des quatre shows programmés à Bruxelles : 50.000 personnes par soirée. Un record dans l’enceinte qui consacre habituellement athlètes et footballeurs mais qui a trouvé cet été ses nouveaux Dieux. Les Rolling Stones et Ed Sheeran passés par le même site il y a quelques jours n’ont pas fait aussi fort.

Les noms de ces Dieux : Chris Martin le leader, son meilleur ami John Buckland guitariste, le batteur Will Champion et le bassiste Guy Berryman. Sous des airs faussement réservés, ils n’ont pas leur pareil pour embarquer une foule, acquise ou pas à leur cause. A Bruxelles, avant les premières notes, deux écrans géants en forme de cercles, une troisième plus évasé, une jetée vers le centre, une deuxième scène… donnaient déjà le ton quant aux moyens déployés. Sans oublier des bracelets remis à chacun et chacune des 50.000 personnes présentes. Pour quoi faire ? Patience…

La magie des bracelets

Après un petit film sur les combats écologiques du groupe et sa volonté de faire de sa tournée "Music of the Spheres" un exemple de durabilité, place aux premiers tubes, dont Coldplay ne tarit pas. "Higher Power" suivi de "Adventure of a lifetime" et "Paradise" sont servis en entrée. Des mélodies intemporelles composées par ce groupe qui frôle déjà le quart de siècle.

A nos poignets, les bracelets incontrôlables et pilotés à distance, s’allument, clignotent, changent de couleurs. Les spectateurs deviennent acteurs et forment une marée lumineuse pleine de magie. C’est d’autant plus impressionnant sur le percutant et légendaire "Viva la vida" – Martin chutera pendant l’interprétation – , l’envoûtant "The Scientist" mais aussi "Hymn for the weekend", le duo avec Beyonce. Féerie au cœur du Heysel !

Coldplay : 220.000 spectateurs en 4 soirs

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Chris Martin, t-shirt, pantalon et baskets colorés, hypnotise le premier comme le dernier rang. Il porte ce show par sa présence, sa voix, ses talents de guitariste et pianiste… Même s’il est aidé par ses partenaires, des feux d’artifice, des jets de paillettes et de ballons. C’est la Foire du Midi version soft-pop.

Si c’est de la m…, ne postez pas les vidéos sur Youtube

Cette pétillance désordonnée n’est pas le fruit du hasard. On ne conçoit pas un concert "formaté stade" sans s’assurer des moindres réglages. Mais Chris Martin sait aussi quand il doit s’écarter du schéma initial et s’adapter au public. Cela a commencé avec des "Bonsoir les amis", suivi de "Goeieavond" en néerlandais, de "links, recht, achteruit…" pour terminer par "Magic", chantée intégralement en flamand. Prouesse et rires. "Si c’est de la m…, ne postez pas les vidéos sur Youtube", supplie le chanteur.

Autres clins d’œil à la Belgique, ce t-shirt à l’effigie de Stromae "mon ami" porté puis jeté dans la fosse. Ou encore une interprétation de "Sparks", "une chanson que nous avons chantée à Werchter il y a 22 ans, un des premiers concerts que nous avons donné à l’étranger". Coldplay semble tellement apprécier la Belgique que les membres pourraient, comme Mick Jagger il y a quelques jours, en profiter pour visiter nos lieux touristiques. D’ailleurs, n’ont-ils pas déjà prêté leur voix à un message diffusé sur le réseau de la STIB (saturé hier soir) ?

Les fans du début craqueront pour "In my place" et "Clocks, avec leur riff entêtant. Les plus jeunes plaident davantage le duo avec les Coréens BTS qui glissent une tête dans les écrans leds.

L’un des clous du spectacle restera "A sky full of stars" que fera recommencer le groupe. "Je veux que ce soit la meilleure expérience que nous ayons jamais eue ensemble. Rangez vos portables dans vos poches et levez vos mains", demande Chris Martin. On s’exécute. Les bracelets font le reste. Il avait raison et on ne spoilera pas, pour celles et ceux qui doivent encore assister aux concerts de samedi, lundi et mardi.

Loading...

Sur le même sujet

Coldplay : "A Head Full Of Dreams", le documentaire sur l’histoire du groupe

Musique

Coldplay : voici 5 choses que vous ignoriez (peut-être) sur le groupe britannique

Le 8/9

Articles recommandés pour vous