Scène - Accueil

"Chris Esquerre : Sur rendez-vous", théâtre de l'absurde

"Chris Esquerre : Sur rendez-vous", théâtre de l'absurde
14 juin 2017 à 14:16Temps de lecture2 min
Par Flora Eveno

L'humoriste français donnait rendez-vous au Théâtre de la Toison d'Or mardi pour une date bruxelloise exceptionnelle, teintée d'un surréalisme caustique et croustillant comme un toast doré. 

 

Chris Esquerre est un amoureux du bon mot suranné, de l'absurde langagier et du cynisme assumé, il est un des humoristes les plus comiques de sa génération, avec un style bien à part (on en avait déjà parlé dans un précédent article). Il commence sa carrière à la radio avant de se faire une place sur le PAF, notamment chez Ardisson, où il chronique des magazines que personne ne lit et auxquels il rend hommage, comme Légende de chats ou Question Boulange. Peu après, il écrit son premier spectacle qu'il joue aux Bouffes-Parisiens. Il y avait rencontré un tel succès qu'il remet rapidement le couvert avec un second, "Sur rendez-vous". Mais d'après l'humoriste ce n'est pas gage de réussite, pour lui, il n'a pas réussi sa mission humoristique puisque les gens continuent d'aller au spectacle, alors qu'il voulait les divertir de manière définitive. C'est donc le but de "Chris Esquerre : Sur rendez-vous", la recherche de l'absolu par l'absurde. 

"Chris Esquerre : Sur rendez-vous", théâtre de l'absurde
"Chris Esquerre : Sur rendez-vous", théâtre de l'absurde © Tous droits réservés

 

Avec sa tête de jeune cadre pas très dynamique, Chris Esquerre revient pour un second seul-en-scène, seul parce qu'il préfère monologuer plutôt que d'écouter les autres, d'après ses confessions de débuts de soirée. L'homme, comme un consultant d'entreprise, explique à travers sa propre expérience les mécanismes et les codes du théâtre, comment se tenir, comment retenir le texte, comment susciter de l'émotion. Il raconte comment il est happé par l'énergie créatrice qui est d'abord un ensemble de mouvements avant qu'il ne puisse mettre des mots précis dessus. C'est une succession de sujets making of, entrecoupés de saynètes absurdes, comme lorsqu'il écrit son avis de consommateur sur les performances d'un grille-pain ou qu'il pose un diagnostic presque médical sur le public. Il nous amène de pièce en pièce dans le dédale de ses idées et on le suit dans sa visite. Chris Esquerre n'a pas besoin d'être au pays du surréalisme pour montrer l'étendu de son talent biscornu. Alors quand il ordonne aux spectateurs de ne pas applaudir à la fin de son spectacle et qu'il raccompagne tout le monde à la porte, l'illogique devient logique. La salle est conquise, comme un territoire.

 

"Chris Esquerre : Sur rendez-vous", représentation le 13 juin à 20h30 au Théâtre de la Toison d'Or.

"Chris Esquerre : Sur rendez-vous", théâtre de l'absurde
"Chris Esquerre : Sur rendez-vous", théâtre de l'absurde © Tous droits réservés

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous