Chine et Indonésie en tête des pays à l'origine de cyberattaques

Un ordinateur connecté à l'Internet
23 juil. 2013 à 18:54 - mise à jour 23 juil. 2013 à 18:58Temps de lecture1 min
Par AFP

Au premier trimestre 2013, 34% des cyberattaques étaient originaires de Chine --une part en baisse par rapport au 4e trimestre 2012, quand la Chine était l'origine de 41% de ces attaques informatiques, selon Akamai.

"Ce déclin est très probablement lié à l'irruption de l'Indonésie à la deuxième place du classement", pointe Bill Brenner, un responsable d'Akamai, soulignant le bond réalisé par ce pays d'Asie du sud-est, passé en un trimestre de 0,7 à 21% des cyberattaques mondiales.

Au troisième rang du classement d'Akamai, les Etats-Unis (8,3%), devant la Turquie (4,5%), la Russie (2,7%), l'Inde (2,6%), Taïwan (2,5%), le Brésil (2,2%), la Roumanie (2%) et Hong Kong (1,6%). "Près de 68% des cyberattaques sont originaires de la région Asie-Pacifique-Océanie, contre 56% au 4e trimestre 2012, sans doute en raison de la hausse massive enregistrée en Indonésie", précise Bill Brenner.

L'Europe était quant à elle l'origine d'un peu moins de 19% de ces cyberattaques, et l'Amérique du Nord et du Sud de 13% environ.


AFP

Sur le même sujet

Cyber-attaques contre les sites du Kremlin et du ministère russe des Affaires étrangères

Télévisions et réfrigérateurs "intelligents" cibles de cyberattaques

Articles recommandés pour vous