Regions Hainaut

Chimay : un octogénaire victime d’une arnaque au rétroviseur se voit dépouiller de 3000 euros

Une arnaque bien rôdée et qui cible des personnes vulnérables
10 août 2022 à 07:33Temps de lecture1 min
Par Françoise Dubois

Connaissez-vous l’arnaque au rétroviseur ?
Un couple de Chimay vient d’en faire les frais. Il a été dépouillé de 3000 euros.

La tactique est assez simple. Elle est basée sur une simulation d’accrochage et elle est connue de la police.

Une franchise à payer en liquide

C’est SudInfo qui raconte cette histoire d’un Chimacien de 87 ans de retour du magasin. Il décharge ses courses quand une voiture immatriculée en Espagne, avec deux personnes à bord, s’arrête. Le conducteur en sort et l’interpelle en lui faisant remarquer qu’il a accroché son rétroviseur et griffé sa voiture et, qu’en plus, il a pris la fuite. L’octogénaire, surpris, va voir la voiture de cette personne et voit effectivement une griffe. Le conducteur le dissuade d’appeler la police, propose de régler le problème à l’amiable et téléphone même à son soi-disant assureur. "L’assureur" conseille à l’octogénaire de payer la franchise et d’en rester là. Une franchise qui s’élève à 3000 euros pour des dégâts minimes ! La victime a été choisie pour sa vulnérabilité. Les escrocs ont fait pression en expliquant qu’à 87 ans, cet accrochage avec délit de fuite serait probablement synonyme de perte de permis ou d’obligation de le repasser.

Le Chimacien ne comprend pas l’arnaque. Il ira même avec ses escrocs jusqu’à la banque pour retirer la somme et leur donner avant de les voir se volatiliser. Ce n’est que le lendemain lorsqu’il se rend chez son courtier que l’octogénaire prend conscience de l’escroquerie. Plainte a été déposée à la police qui, hélas, a déjà eu connaissance de faits similaires considérés comme "abus de personnes".

Sur le même sujet

Chimay : quatre logements détruits à la suite d’un incendie au domaine du Val d’Oise

Regions

Articles recommandés pour vous