Athlétisme

Cheptegei apporte à l'Ouganda son premier sacre mondial en cross-country

Loading...
30 mars 2019 à 14:06 - mise à jour 30 mars 2019 à 14:06Temps de lecture2 min
Par Belga

L'Ougandais Joshua Cheptegei et la Kenyane Hellen Obiri ont remporté à Aarhus les titres mondiaux de cross-country, samedi au Danemark, à l'occasion de la 43e édition des éditions des championnats du monde de la spécialité.

La course masculine, avec un profil vallonné et un passage à 10% sur le toit incliné du musée Moesgard, a été animée par un duel entièrement ougandais entre Cheptegei et Jacob Kiplimo. C'est finalement Cheptegei, 22 ans et double médaillé d'or aux derniers Jeux du Commonwealth (5.000 m - 10.000 m), qui a apporté le premier titre mondial seniors individuel en cross-country à son pays. Double tenant du titre, le Kenyan Geoffrey Kamworor a terminé à la troisième place.

En l'absence pour maternité de la Kenyane Irene Cheptai, championne du monde en 2017, c'est sa compatriote Hellen Obiri qui s'est imposée chez les dames. Championne du monde du 5.000 mètres à Londres en 2017, Obiri a pris le meilleur sur les Éthiopiennes Dera Dida et Letesenbet Gidey.

La Kenyane de 29 ans est rentrée dans l'histoire de l'athlétisme en devenant la première à remporter des médailles d'or mondiales en plein air, en salle (3.000 mètres en 2012) et en cross-country.

La course chez les juniores féminines (U20) aura été passionnante jusqu'à la dernière seconde. En effet, il aura fallu recourir à la photo-finish pour désigner la Kenyane Beatrice Chebet lauréate. Elle a devancé d'un rien les Ethiopiennes Alemitu Tariku et Tsigie Gebreselama.

Milkesa Mengesha a lui décroché le titre U20 messieurs. L'Ethiopien a placé une accélération pour ainsi devancer son compatriote Tadese Worku et l'Ougandais Oscar Chelimo. Premier Européen, le prodige norvégien de la piste Jakob Ingebrigtsen a dû se contenter de la 12e place, à 47 secondes du vainqueur.

Le relais mixte a été remporté, comme en 2017, par l'Ethiopie avec Kebede Endale, Bone Cheluke, Teddese Lemi et Fantu Worku. Le Maroc et le Kenya complètent le podium.

La prochaine édition, en 2021, se déroulera à Bathurst, en Australie, sur les installations du site de Mount Panorama, connu pour son mythique circuit automobile.

La Belgique, absente cette année à Aarhus, compte quatre titres mondiaux à son palmarès avec ceux d'Erik De Beck (1974), Leon Schots (1977) et Mohammed Mourhit (2000 et 2001).

Loading...
Loading...