RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Charleroi: la Ville et le CPAS vont rationnaliser leurs services

Du côté de la Ville de Charleroi, on promet que cette réorganisation n’entraînera pas de pertes d’emplois.
15 mai 2013 à 05:53Temps de lecture1 min
Par OPPENS Xavier Van

La Ville gère trois Maisons de quartier ; le CPAS lui s'occupe de trois Espaces citoyens. On ne va rien supprimer mais on va regrouper les six sous une seule casquette : celle du CPAS.

Autre exemple : le CPAS a un service de santé mentale, où l’on traite aussi des assuétudes. C'est lui, et plus la Ville, qui se chargera désormais des missions de la Division Prévention Drogue.

Quand la Ville et le CPAS exercent des missions dans des domaines identiques, et bien on va, comme dit le Collège carolo, harmoniser, rationnaliser, optimaliser. Passent ainsi de la Ville vers le CPAS : la tutelle de plusieurs asbl liées à la politique de l'emploi, la coordination du Plan de cohésion sociale (avec les deux millions d'euros de la Région wallonne qui vont avec) ou encore, on en parlait, les missions de la Division Prévention drogue.

Objectif affiché : être plus efficace. Effet secondaire, pas nécessairement indésirable : économiser un peu d'argent, un peu de personnel. Mais concernant celui-ci, on promet du côté de la Ville que l’on ne supprimera pas d'emplois, on les redéployera vers d'autres services où il y a des besoins.

Ces transferts de compétence sont décidés. Ils devront encore être accomplis : le Collège a demandé qu'on lui prépare, côté Ville et côté CPAS, une méthode pour y arriver, et un agenda.

Alain Vaessen

Sur le même sujet

CPAS: les demandes d'aide ont fortement augmenté, y compris en milieu rural

Regions

Charleroi veut redynamiser son administration

Regions

Articles recommandés pour vous