Bientôt à table

Cet été, filons découvrir les estaminets des Flandres !

02 juil. 2022 à 10:00 - mise à jour 02 juil. 2022 à 12:16Temps de lecture4 min
Par Sophie Moens

Bientôt à Table!

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Démarrons cette saison estivale dans des lieux qui auraient pu disparaître du paysage culinaire. Des temples de convivialité, où le temps semble s’être arrêté, figé. Vieux comptoirs en zinc, planchers de récup, jeux en bois, cuisine canaille… Des tables de bonnes ripailles qui ont fait les grandes heures de la vie de nos villages, des Flandres et du nord de la France. Et bonne nouvelle, en 2022, les estaminets opèrent leur retour en grâce ! Ici, aux oubliettes les manières ampoulées et chichiteuses. Découverte au micro de "Bientôt à Table !".

Pour nous guider sur ces chemins de traverse : Gilles Guillon coauteur de LA BIBLE DES ESTAMINETS, l’historien et anthropologue de la Flandre Jacques MessiantEnfin détour par le mont Cassel (culminant à 176 m de hauteur), et l’un des estaminets flamands les plus réputés : le T’Kasteelhof emmené par le duo Clémentin Taeyhals et Paul Leroy-Demon.

Plongeons dans l’histoire des estaminets...

De l’estaminet on peut le dire, il s’agit d’un lieu de passage incontournable dans les Flandres. Du nord de la France en Belgique, une langue de terre frontalière terroir originel de ces établissements d’un genre particulier. Sur place, dans un joyeux brouhaha, on y sert des bières locales, des plats typiques et il n’est pas rare d’y trouver des jeux traditionnels en bois.

"Jadis défini comme des " assemblées de buveurs et de fumeurs ", explique l’historien Jacques Messiant, les estaminets demeurent fidèles à leur vocation première : ils sont toujours fédérateurs d’une population en quête de distraction et d’authenticité."

En véritable anthropologue de la Flandre, l’homme s’est plongé dans le passé de ces établissements dont le nombre ne cesse d’augmenter ces dernières années.

"Les vrais estaminets se trouvent ici, en Flandre et ils transpirent son identité." Rien ou presque ne symbolise d’ailleurs mieux tous ses aspects identitaires. Et cela se vérifie à travers leur histoire.

Véritables salons du peuple au pays de la bière, "les ouvriers du XIXe siècle se sont enflammés aux idées de jours meilleurs, de conditions de travail et sociales plus égalitaires ! D’autres y reçurent les rudiments d’une nouvelle chance tandis que certains s’y perdirent dans la débauche." précise l’historien. Pour la classe ouvrière et le monde paysan, y aller fut un acte de résistance. "Témoin des luttes ouvrières, même !"

Chaque village disposait de brasseries qui fournissaient les cafés, les estaminets, c’est tout logiquement que ces lieux de vie sont devenus centraux dans les quotidiens des classes populaires. "Un foyer, on l’on pouvait boire, jouer, grignoter mais aussi se tenir informé." Des salons où l’on vient pour avoir les nouvelles du jour. On y écoute le journal (lu par ceux qui savent lire). On y parle des droits sociaux, des inégalités de travail, du monde patronal, des grèves… Cela bouillonne dans les estaminets. On dit même que l’Internationale, célèbre hymne du Parti Ouvrier y a vu le jour !

L’après-guerre signera le déclin de ces lieux de vie. "L’industrie décline, les campagnes se vident. Il faudra attendre les années 50 pour les voir réapparaître."

En 2022, les estaminets ont la cote !

"Aujourd’hui le terme estaminet regroupe ces lieux identitaires servant une cuisine locale à petits prix et typiquement décorés avec des objets anciens..." explique le créateur de la "Bible des estaminets" (recensant en 2022 quelque 200 adresses !). Un retour dans le passé littéralement avec aussi d’anciens jeux traditionnels souvent mis à disposition du client (le jeu du sabot, incontournable!). On y vient en famille, entre amis, et même seul. Le charme et la convivialité des lieux faisant le reste !

Et en cuisine ?

Cap sur le T’kastelhof une table emmenée par Clément Taeyhals et Paul Leroy-Demon. Sur les hauteurs du Mont Cassel, l’estaminet est réputé comme étant l’un des meilleurs du nord de la France. Sa vue à couper le souffle n'y est sans doute pas étrangère. Côté décoration, le duo a opté pour de la récup et de la chine. Pots à lait, vieux moulins à café, houblon séché au plafond... Un joyeux bric-à-brac qui fait mouche ! Estaminet Het Kasteelhof cassel | Facebook

Sur la carte, un grand choix de plats coutumiers des estaminets : la carbonnade flamande https://www.rtbf.be/article/la-recette-des-carbonnades-a-la-flamande-8555815, les tripes à la bière, le gratin au maroilles, le mythique potjevleesch (le petit pot de viande en gelée) et bien entendu une large palette de bières régionales. "Il est à noter, précise Gilles Guillon, que de nombreux estaminets sont aussi microbrasseries avec une nouvelle génération de propriétaires. Leur credo : la remise en avant d’un terroir et d’une âme flamande au pays du houblon et de l’orge."

Le tandem peut aussi s’enorgueillir de pouvoir afficher fièrement le label Estaminet flamand© Adresse et liste Estaminet Flamand © - Destination Coeur de Flandre, gage d’authenticité, de convivialité, de plats locaux typiques, et surtout d’une mise à l’honneur de la culture flamande.

Envie de découvrir les estaminets de nos régions cet été? N'hésitez plus, filez-y!

Le site Estaminets flamands : Dernières mises à jour référence les estaminets de la région Nord-Pas-de-Calais et de la Belgique

Belgique – Estaminets en Nord

A lire "La Bible des estaminets" Par Gilles Guillon paru aux Ed Gilles Guillon.

 

 

Articles recommandés pour vous