Quel Temps!

Carnets Nature : identifier les principales espèces d’arbres de chez nous

Footpath on a beech forest
14 juin 2022 à 10:31Temps de lecture2 min
Par Virginie HESSE

Il n’est pas toujours aisé d’identifier les arbres qui poussent autour de nous. Voici quelques conseils pour reconnaître quatre essences assez fréquentes dans nos parcs et forêts : le charme, le hêtre, le chêne et le bouleau.

Les trois moyens d’identification généralement utilisés sont les feuilles, l’écorce, et les fruits. Ces derniers n’apparaissant, pour la plupart, qu’en automne, nous allons nous concentrer sur les feuilles et les écorces.

Observer le feuillage

Les feuilles d’arbres sont constituées d’un limbe (ce qu’on appelle classiquement la feuille) et d’un pétiole (la partie qui relie le limbe à la tige). Elles peuvent être identifiées sur base de :
- Leur composition : simples, comme les feuilles du hêtre ou composées de plusieurs folioles (petites feuilles) comme les feuilles du frêne.
- Leur forme : ovales, triangulaires, lobées (pourvue de découpures arrondies), lancéolées, etc.
- Leur placement sur les rameaux : alternes (insérées à des niveaux différents sur une tige ou un rameau) ou opposées (disposées par deux, au même niveau, l’une en face de l’autre sur une tige ou un rameau).
- Leur pétiole plus ou moins long.
 

Identifier 4 essences d’arbre

Le charme
Ses feuilles sont ovales et non lobées, leur bord est denté et leur face inférieure poilue sur les nervures. Son écorce est gris clair, et présente souvent des taches blanches et des sillons verticaux entrecroisés plus clairs aussi.
 

Le hêtre

Ses feuilles sont ovales, alternes, non lobées. Elles ressemblent à celles du charme si ce n’est qu’elles ont un bord lisse. Son écorce est gris argenté, fine et lisse, et ridée au départ des grosses branches.

Le chêne

Les deux espèces de chêne les plus communes dans nos contrées sont le chêne pédonculé et le chêne sessile. Toutes deux portent des feuilles simples, ovales et munies de lobes arrondis.

On les distingue à la longueur de leurs pétioles, plus long chez le chêne sessile et à la présence ou non de pédoncules (l’élément qui relie le fruit à la tige) au bout de leurs glands. Le chêne sessile n’a pas de pédoncule, contrairement au chêne pédonculé.

L’écorce du chêne est brun gris écailleuse à sillons verticaux profonds.

Tronc de chêne
Tronc de chêne Libre de droit

Le bouleau verruqueux :

Les feuilles du bouleau sont simples, alternes, triangulaires et doublement dentées. Elles n’ont pas de poils. L’écorce de cet arbre est très caractéristique : blanche et lisse, crevassée et sombre à la base du tronc. L’extrémité des rameaux est généralement pendante.

Bouleau verruqueux
Bouleau verruqueux Libre de droit

Articles recommandés pour vous