Cannes 2014 En hommage à Marcello Mastroianni

L'affiche du 67e Festival de Cannes
15 mai 2014 à 13:48Temps de lecture1 min
Par Françoise Brumagne

Au début des années 90, Marcello Mastroianni ne chôme pas. En 1991, sort "Le voleur d'enfants" de Christian de Chalonge, où il joue le rôle d'un colonel argentin qui vole des gamins malheureux parce que sa femme ne peut lui donner d'enfants.

Le film "Dans la soirée" de Francesca Archibugi, qui sort la même année, lui inspire une réflexion sur la fin de la vie. Quand on sait que l'acteur décédera seulement 4 ans plus tard, ses mots sont troublants.

Il envisage avec beaucoup de lucidité les prix et les récompenses, préférant être récompensé pour un film que pour l'ensemble de sa carrière, une manière de se faire dire "C'est fini, rentre à la maison !".

L'interview intégrale d'Hugues Dayez

L'acteur refuse avec beaucoup d'humilité, de parler de la façon dont il a préparé son personnage.

L'image de marque du Festival

L'image officiel du 67e Festival de Cannes
L'image officiel du 67e Festival de Cannes Tous droits réservés

Son regard à moitié caché par de lourdes lunettes noires veille sur la 67e édition du Festival de Cannes. Cette image provient du film "Huit et demi", de Federico Fellini, à revoir à partir de 2 minutes 30 dans l'extrait ci-dessous.

 

Sur le même sujet

Welcome to New York, le film que tout le monde voulait voir

"Mr Turner", le retour de Mike Leigh en compétition

Articles recommandés pour vous