Cambodge: une centaine de villageois infectés par le sida par un médecin

Image d'illustration
27 déc. 2014 à 08:35 - mise à jour 27 déc. 2014 à 08:55Temps de lecture1 min
Par Adrien de Callataÿ

Il a ensuite été inculpé pour avoir contaminé volontairement ses patients et risque la prison à vie. Notre correspondant sur place s'est rendu sur place. Il a rencontré les villageois qui se rendent chaque jour au centre de santé de la commune pour passer des tests sanguins. 

Il n'est que 8h30, mais le centre de santé de cette commune de 9000 âmes tourne déjà à plein régime. Les parents, les enfants et même les grands parents passent tour à tour l'examen sanguin, la peur au ventre. 

"Tout le monde vient passer le test. Moi j'ai reçu deux injections d'un vaccin par le médecin du village il y a huit mois. Donc je suis venue car j'ai très peur d'avoir contracté le virus du sida", explique cette dame. 

"Ma femme a appris qu'elle était séropositive. On ne connait pas trop la maladie, donc par précaution on fait chambre à part, mais on vit toujours ensemble", explique cet autre homme. 

Avec près de 200 visites par jour pour une équipe médicale de moins de 10 personnes, le centre est débordé. Le docteur et responsable By Beng Sor affirme qu'au moins 10% des patients repartent en apprenant qu'ils sont contaminés: "Beaucoup viennent aussi pour s'informer sur la maladie. Ils s'inquiètent pour leur famille et ont peur de les contaminer".

Si la peur et la colère dominent les sentiments des villageois, beaucoup affirment ne pas en vouloir au médecin inculpé qui les soigne depuis maintenant des années et ne croient pas qu'il ait eu l'intention de les contaminer.

RTBF

Sur le même sujet

Sida: le traitement coûte 1000 euros par mois par personne

Belgique